NPA 86

Communiqué du "Collectif 23" sur la perquisition de ses locaux

samedi 17 octobre 2009 par redac-npa86

Le "Collectif 23" communique sur la perquisition de ses locaux le samedi 10 octobre

Communiqué du 15/10/2009

Le collectif 23, ces derniers jours, a préféré se tenir en recul du battage médiatique. Nous tenons aujourd’hui à revenir sur l’intervention policière dans nos locaux, et également à réaffirmer notre position vis à vis des évènements du samedi 10 Octobre 2009.

Revenons sur les exactions policières subies en début de soirée au numéro 23 :

20H40 : Arrivée des forces de police dirigées par le commissaire divisionnaire Papineau. Matraquage sans sommation des bénévoles présents dans la cour, alors qu’ils n’opposaient aucune résistance. Fouille d’un des appartements adjacent au numéro 23, bien que nombre des personnes présentes aient signalé qu’il s’agissait d’appartements privés.

21H00 : L’ensemble des 57 personnes présentes (bénévoles, artistes et public) est tenu, sous peine d’être placé en garde à vue, de rester à terre les mains sur la tête. Il est également tenu de garder le silence, et ce jusqu’à la fouille et l’identification.

21H15 : La quinzaine de co-responsables du bâtiment sont tenus de se faire connaître et sont mis à l’écart. Le commissaire chargé de l’intervention fait savoir au collectif 23 qu’il est tenu pour responsable des violences de l’après-midi.

Ils sont photographiés individuellement par la police scientifique et palpés par les forces de l’ordre. S’en suit une fouille complète du bâtiment pendant que l’identification, la photographie et la fouille des autres personnes se poursuivent.

00H00 : Une fois que la fouille complète du bâtiment est terminée, trois co-responsables du collectif sont emmenés pour un interrogatoire, accompagnés de deux mineurs. Nous apprendrons par la suite que certaines personnes désireuses de se rendre aux concerts programmés ont été interpellées, jugées, puis incarcérées.

Le reste des membres du collectif est prié de s’éloigner des lieux à plus de 100m et de ne revenir qu’après le départ des forces de l’ordre. Trois co-responsables, restés à l’intérieur, seront maintenus dans l’obligation de ne pas sortir du sas d’entrée.

01H15 : Départ des forces de police nous demandant d’attendre désormais les suites judiciaires ou administratives de l’affaire. Les membres du collectif reprennent donc possession de leur bâtiment et constatent l’inexplicable détérioration de leur matériel musical. En effet 4 platines et une table de mixage sont retrouvées inondées de liquide ; une mixette de DJ a également pris un coup.

Depuis cette intervention nous n’avons pas d’autres informations concernant l’enquête ouverte à notre sujet.

Il apparaît évident que les violences de ce samedi n’ont pas été que policières. Seulement comment juger ces évènements en centre-ville ? Quelle légitimité avons nous, de notre place - du moins celle que nous nous sommes attribué en tant que collectif artistique– à juger de ces actes ? Nous pouvons en dire que ce ne sont pas les méthodes du collectif pour se faire entendre.

Cependant aux vues de la situation actuelle des inculpés, nous constatons l’extrême violence d’un état répressif et d’une justice partiale.

Nous sommes alertés, tout comme bon nombre déjà, par la rapidité et la dureté des « condamnations exemplaires » prononcées lundi. La démesure de la réaction sur-médiatisée du gouvernement et la volonté affirmée par le ministre de faire de ce cas exemplaire une généralité nationale, semble répondre pour nous à une visée plus large : celle de poursuivre et de légitimer une politique sécuritaire et répressive.

La volonté du ministre de recenser tous les lieux susceptibles d’accueillir des « groupuscules d’ultra-gauche » - concernant Poitiers, le numéro 23 est implicitement ciblé - semble à ce jour être une inquiétante menace pour les lieux culturels indépendants et alternatifs.

Refusant d’observer un immobilisme injustifié, et afin de rester productif et constructif, nous préparons à ce jour la troisième ouverture du Numéro 23 à laquelle comme chaque année, vous êtes tous conviés.

Nos salutations collectives,

Collectif 23, le 15 Octobre 2009 23 Avenue de Paris


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 261885

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communiqués, évènements, actions  Suivre la vie du site Communiqués reçus   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 351