NPA 86

Adresse de Maryse Desbourdes au sujet de la répression policière sur Poitiers

mercredi 24 février 2010 par Maryse DESBOURDES

Adresse de Maryse Desbourdes, élue "Pour une Alternative à gauche", au conseil municipal du 21 février 2010

au Député Maire de Poitiers A Claeys

au sujet de la répression policière contre la manifestation du samedi 6 février à Poitiers pour le respect des droits des étrangers.

Au Député Maire de POITIERS A CLAEYS

le samedi 6 février, la manifestation a l’appel de :

La Cimade Poitiers - Collectif contre les expulsions et pour le droit de vivre en France - Comité poitevin contre la répression des mouvements sociaux - Emmaüs Naintré - Ligue des droits de l’homme Poitiers et Châtellerault - RESF Poitiers - RESF Antenne universitaire SELF 86 - Solidaires 86 - SUD Etudiants - SUD Santé Sociaux - Les Alternatifs - Groupe Pavillon Noir (FA86) - Lutte ouvrière - NPA - PCF - PS - Les Verts - pour le respect des droits des étrangers et le soutien des sans papiers a été encore une fois le lieu d’une véritable provocation policière, visant plus particulièrement les jeunes militants.

6 jeunes ont été interpellés, conduits de façon musclée au commissariat, la seule jeune fille a été mise à nu, puis les jeunes ont été relâchés puisqu’aucun motif valable n’a été retenu contre eux.

La répression policière ça suffit dans tout le pays comme à POITIERS et c’est ce qui nous a rassemblé le lundi 8 février devant le palais de justice ; les députés PS Jean Michel CLEMENT et Catherine COUTELLE étaient présents à ce rassemblement, ils ont, après avoir reçu les associations organisatrices de la manifestation écrit un communiqué de presse qui est très clair, je cite "ni complices, ni complaisants envers ceux qui enfreignent la loi, nous n’acceptons plus le climat sécuritaire qui ravive les tensions dans le pays".

Vous êtes député PS, mais vous n’avez pas signé ce communiqué pourquoi ?

Vous avez reçu la CIMADE, la LDH et RESF le 11 février et dans votre communiqué, pas un mot sur la répression, sur l’attitude de la police, sur le sort des sans papiers, sur la politique nauséabonde sécuritaire du gouvernement.

Donc on peut en conclure que vous ne voulez faire aucune intervention en direction du préfet, de la justice ou de la police.

Nous sommes indignés par la politique sécuritaire dans ce pays, pas vous ?

Vous êtes sourd aux nombreux témoignages qui pourtant unanimement n’ont vu aucun "terroriste" dans la manifestation.

Vous êtes sourd aux nombreux messages des associations, des organisations politiques qui témoignent de la violence de la police, et de l’utilisation abusive de moyens de répression et d’intimidation tels que le fichage vidéo systématique, les interpellations musclées, et la provocation permanente envers les jeunes.

Cette neutralité ne peut pas continuer, et vous le savez parce que vous les côtoyez, les associations organisatrices de la manifestation sont en attende d’une prise de position FORTE du Conseil Municipal de POITIERS.

Vous devez intervenir et condamner fermement l’attitude de la police et de son Directeur Départemental, c’est indispensable pour affirmer qu’il est encore possible de manifester à POITIERS et pour protéger la jeunesse.

Nous sommes solidaires des jeunes qui après le 10 octobre, ont subi une justice expéditive ils ne sont coupable de rien et ne doivent pas payer personnellement les conséquences d’une politique sécuritaire qui a déclaré que la jeunesse était une classe dangereuse pour justifier sa répression.

La mobilisation de tous ceux qui ne veulent pas laisser bafouer les droits d’expression et de manifestation est urgente !


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 261885

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communiqués, évènements, actions  Suivre la vie du site Elue municipale "liste PAG"   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 306