NPA 86

Transports gratuits : rencontre avec le vice président de la CAP

lundi 26 avril 2010 par redac-npa86

Communiqué de presse du "collectif pour les transports gratuits (Sud étudiant,NPA et Alternatifs et militants indépendants)"

Suite à notre intervention en conseil de la CAP et de l’opération de sensibilisation ayant eu lieu en amont, le collectif pour les transports gratuits (Sud étudiant,NPA et Alternatifs et militants indépendants) a été reçu le vendredi 9 avril par Messieurs :

  • Paratte (Maire de Buxerolles, Vice-Président de la Communauté d’agglomération de Poitiers (CAP), chargé des Déplacements et Administrateur de la Régie des Transports Poitevins (RTP) et de la Société Immobilière du Poitou (SIP))
  • Guérin, Adjoint au Maire de Poitiers chargé des déplacements (mobilité, circulation, stationnement),Vice-président de la CAP, chargé des transports
  • Fonteneau chef de service "déplacement" de la CAP et de la Mairie.

Dans une ambiance détendue et d’écoute mutuelle, nous avons échangé sur la question des transports gratuits sur la CAP.

Nos interlocuteurs ont reconnu la difficulté accrue des étudiants à financer leur déplacement en bus. Ils ne sont pas opposés à étudier la possibilité d’un tarif étudiant spécifique. Ainsi serait levé l’obstacle des critères sociaux dépendants des parents et non des étudiants eux-mêmes.

Autres points de convergence, c’est la volonté commune d’offrir une alternative à la voiture, chère et polluante, ce que prend en compte la conception du futur BHNS, et la nécessité de concevoir les déplacements de façon multimodale (train, voiture, bus, piétons, vélos).

Par contre, les désaccords persistent sur la gratuité.

Nous continuons de penser que le financement est une question de choix politique, qu’il est possible de financer les transports en commun gratuits sans augmenter les impôts des contribuables. Il serait notamment possible d’augmenter la taxe transports versé par les entreprises.

Nous continuons à défendre l’idée que cette gratuité est un élément essentiel pour augmenter la fréquentation des transports en commun qui, pour l’instant sont empruntés essentiellement par celles et ceux qui n’ont pas accès à la voiture (pour des questions d’âge ou de revenu) .

Nous avons par ailleurs affirmé notre opposition à l’actuelle campagne dans les bus contre la fraude visant à assimiler les personnes en difficultés financières à des fraudeurs. Il est indéniable que difficultés économiques s’accroissent et ce genre d’actions pénalise lourdement les personnes les plus fragiles sur le plan économique.

En conclusion, nous pensons que la porte de la gratuité n’est pas fermée mais il faudra pousser fort pour qu’elle s’ouvre.

Poitiers, le 26/04/10


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 306334

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ils, Elles sont en lutte  Suivre la vie du site Pour des transports publics gratuits   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 28