NPA 86

Conseil municipal de Poitiers du 13 décembre 2010

mercredi 15 décembre 2010 par Maryse DESBOURDES




Interventions et commentaires de notre élue, Maryse Desbourdes, liste "pour une Alternative à Gauche soutenue par le NPA et les Alternatifs.

* Tarifs des parkings et stationnement payant sur voirie,
* Subvention exceptionnelle de 10 000 euros à la FAE,
* Suppression de postes dans les Maisons de Quartier,
* L’offre de cinéma sur Grand Poitiers,
* Poitiers-jeunes.







 Tarifs des parkings et stationnement payant sur voirie

Cœur d’Agglo se structure autour d’une seule idée essentielle : amener les voitures qui entrent en ville vers les différents parkings. Et en effet les parkings se remplissent.

Ce que vivent aussi les habitants du centre c’est qu’avec la disparition des possibilité de parking le long des trottoirs, rien n’est prévu pour qu’ils puissent garer leur véhicule.

Nous demandons que des tarifs préférentiels leur soient octroyés (comme pour la carte de stationnement actuel en ville) dans les parking de la ville.

La voiture disparaît du centre ville mais il n’y a pas de politique réellement incitative pour prendre les transports en commun, au contraire et en complète contradiction avec les intentions de développer les transports en commun : les tarifs de bus augmentent de 2%... pas celui des parking !

La voiture ne va pas disparaître du jour au lendemain de nos rues, mais la lutte contre les changements climatiques ne concerne pas que les individus. Les collectivités locales doivent aussi prendre en compte l’urgence écologique et prendre des mesures radicales.

Il faut que se mettent en place très rapidement des modes de transports en commun moins polluants et moins chers, alternatifs à la voiture et plus attractifs. Ils doivent être :

  • gratuits pour augmenter radicalement le nombre des usagers,
  • plus rapides et confortables que la voiture par des fréquences de passage importantes, par des couloirs réservés, par des combinaisons entre trains, bus, navettes ...
  • offrant des dessertes très denses : entre le lieu de travail et le domicile mais aussi entre quartiers et entre communes
  • assurés par des Services publics : maîtrise publique (par les élus, les usagers et les salariés), continuité, sécurité. Nous devons faire l’effort de raisonner globalement. Ces transports en commun gratuits doivent être financés par les collectivités territoriales, l’Etat, l’Europe mais aussi les entreprises.

 Subvention exceptionnelle de 10 000 euros à la FAE [1]







Ce n’est pas une subvention exceptionnelle qui va revitaliser le commerce en centre ville et puis ce n’est pas à la collectivité de financer les commerces : l’argent public doit aller aux habitants.







Les commerces ne marchent pas au centre ville :

  • Le pouvoir d’achat du plus grand nombre est en baisse et en cette période de fête c’est plutôt le resto du cœur qui est sollicité avec une augmentation de 20% des demandes,
  • Les travaux en centre ville gène l’accès à certains commerces, mais les commerces réellement perturbés sont indemnisés,
  • Accéder au centre ville ne peut se faire qu’en payant, le parking ou les bus,
  • La communauté d’agglo s’entête à vouloir construire en périphérie de la ville des mastodontes de la consommation qui vide le Centre de Poitiers et les commerces des communes avoisinantes, oblige à prendre sa voiture et induisent un type de consommation du jetable, de l’éphémère et du gaspillage.

D’ailleurs, le développement de la zone commercial d’Auchan au sud se poursuit avec l’implantation de 10 nouveaux magasins...

Pourquoi les automobilistes viendraient-ils remplir des parkings payants du Centre alors qu’ils ont tous les magasins en périphérie autour d’immenses parkings gratuits et facilement accessibles ?

La FAE [1] touche une subvention de la Ville, les commerces du centre ville viennent de bénéficier d’une pub payée par la ville, d’heures de parking gratuites.

Seul le lobbying des commerçants fonctionne à Poitiers et il est bien payé.

[Sur la subvention de la FAE [1], j’ai voté contre et les verts se sont abstenus, les autres ont voté pour]

Quelques commentaires sur les interventions et décisions suivantes

 Suppression de postes dans les Maisons de Quartier

Avant le conseil il y a eu une intervention de Me BOUCHET, représentante de la fédération des centres sociaux , présente dans 5 maisons de quartier à Poitiers. Elle a expliqué que la situation est préoccupante pour les postes FONGEP (Fonds de coopération de la jeunesse et de l’éducation populaire) financés par l’état à hauteur de 7263 euros et qui concernent 12 postes à POITIERS soit un total de 87156 euros.

Ce sont des postes qui interviennent auprès des enfants des ados des épiceries sociales .....dans les maisons de quartier.

L’État de désengage de plus 50 % des sommes versées au niveau national et au niveau local cela aura pour conséquences la fragilisation des postes car il est à craindre un désengagement conjoint des collectivités territoriales.

Suite à des rencontres au niveau national, l’État ne bouge pas, il propose soit de diminuer par 2 la subvention, soit que les structures diminuent par 2 le nombre de postes : il est donc à craindre des licenciements économiques.

C’est un arrêt brutal de soutien de l’État aux politiques sociales.

Après cette intervention, A CLAEYS a proposé au nom du Conseil municipal de faire un courrier au préfet et au ministre indiquant que les collectivités locales ne pourront pas combler le déficit. Nous aurons une copie du courrier bientôt

 L’offre de cinéma sur Grand Poitiers






il y a eu une intervention de A CLAEYS sur l’accord sur le cinéma, je suis intervenue sur notre désaccord en rappelant notre détermination précédente, à voir par exemple sur http://www.npa86.org/spip.php?artic...











 Poitiers-jeunes







Les ex-Modem sont intervenus sur « Poitiers Jeunes » par rapport au montant accordé (environ 500 000 euros sur une année en plusieurs fois), sans que cela soit vraiment transparent. Dernièrement il y a eu démission de la directrice. A CLAEYS s’est énervé. Il faudra creuser pour savoir le dessous des choses. De plus, si on le rapproche des postes FONGEP qui sont menacés et que la ville, ne voudra pas financer, ça pose question...

[1] 1 : Fédération des Agents Économiques, les commerçants du Centre ville.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 261885

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communiqués, évènements, actions  Suivre la vie du site Elue municipale "liste PAG"   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 324