NPA 86

Plan Particulier d’Intervention des centrales nucléaires, les Français devront attendre 2013…

vendredi 30 septembre 2011 par redac-npa86

Plan Particulier d’Intervention des centrales nucléaires, les Français devront attendre 2013...

Communiqué de presse du 23 septembre 2009 de la "Coordination poitevine pour la sortie du nucléaire"

Avec la catastrophe de Fukushima, l’accident nucléaire grave n’est plus une hypothèse hautement improbable mais un fait indéniablement possible. Les autorités doivent prendre en compte ce risque de la manière la plus sérieuse et la plus réaliste.

Les organisations membres de la Coordination anti-nucléaire de la Vienne ont adressé une lettre au Préfet de la région Poitou-Charentes, lui demandant de réviser le périmètre de planification du PPI de la centrale de Civaux (Plan Particulier d’Intervention) – périmètre de 10 km autour de la centrale, périmètre manifestement sous-dimensionné en regard de l’expérience de Fukushima (évacuation dans un rayon de 20 km et confinement entre 20 et 30 km, sans parler des zones contaminées à des distances beaucoup plus élevées).

Dans le cadre de la protection civile, le PPI fait intervenir les services de l’Etat en matière d’information de la population, logistique du confinement ou de l’évacuation, de distribution de pastilles d’iode, etc.

Chacune et chacun comprend que les actions comme les moyens envisagés et mobilisés ne sont pas du même ordre de grandeur pour un périmètre de 10 km et de 30 km (au bord du Grand Poitiers pour ce qui concerne notre territoire).

Le Préfet précise (courrier ci-dessous) que « ce périmètre n’exclut nullement la mise en œuvre d’actions au-delà des 10 km si nécessaire » ; or, si les moyens nécessaires à ces actions ne sont pas planifiés aujourd’hui, on ne voit pas comment ils seraient efficacement mobilisables demain dans l’urgence !

Dans sa réponse, le Préfet nous renvoie aux conclusions que l’ASN (Autorité de Sécurité Nucléaire) doit rendre...fin 2012, suite à une "évaluation complémentaire de la sûreté des installations nucléaires". Soit, en tout état de cause, des modifications ne devant intervenir, au mieux, qu’en 2013, et non validées par des experts indépendants !

La Coordination condamne le refus de prise en compte immédiate du retour d’expérience de Fukushima : nos autorités restent dans la logique du risque accidentel infiniment faible et minimisent les mesures préventives.

La Coordination condamne la carence des autorités quant à la protection des personnes, des biens et de l’environnement, face aux dangers de l’industrie nucléaire et ré-affirme la nécessité de sortir du nucléaire au plus vite.

"Coordination poitevine pour la sortie du nucléaire"

Partis politiques : Europe Ecologie-Les Verts, NPA, les Alternatifs, Parti de gauche. Syndicats : Solidaires, CNT. Associations : Les Amis de la Terre, ACEVE, Vienne Nature, ARDAN, Greenpeace Poitiers

20 rue du Pigeon Blanc 86000 Poitiers Courriel : antinuc86 (at) gmail.com


Documents joints

courrier du préfet

21 septembre 2011
Document : PDF
2 Mo

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 306809

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ils, Elles sont en lutte  Suivre la vie du site Contre le nucléaire   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 12