NPA 86

Fonderie Poitou Alu "un plan de compétitivité dans la lutte"

jeudi 22 septembre 2011 par redac-npa86

Voici la déclaration du directeur de Fonderie Poitou Alu qui a été élu par ses collègues en lutte.

"Chers collaborateurs,

C’est avec beaucoup d’émotion que je prends ma nouvelle fonction, aujourd’hui comme directeur de FDPA.

Il me faut donc endosser le costume de directeur et ses responsabilités pour conduire l’entreprise, rassurez vous, j’ai encore mes 12 points.

Je déclare immédiatement le plan de compétitivité aboli, afin d’être aussi original que la pâle copie de M.Dupont et pondu, qui nous proposait de faire tintin sur nos salaires. J’appellerai donc mon nouveau plan « plan compétitivité dans la lutte ».

Il comportera plusieurs mesures :

1- La répartition du travail entre tous, c’est-à-dire que tous les actionnaires devront se mettre au boulot, en clair, que tous ces culs lourds viennent faire des culasses.

2- Une augmentation substantielle de salaire pour tous ceux qui pensent au bien être de l’entreprise, à son avenir, à l’emploi, c’est-à-dire nous les grévistes.

3- Quitte à être impopulaire, je ne licencierais pas Kerrad, Levèque et Defrétière, je ne voudrais pas être aussi inhumain que l’ont été mes prédécesseurs, après tout ils ont une famille, malheureusement pour elles. Je les condamnerai donc aux travaux forcés, c’est-à-dire à venir décocher des culasses à la toupie.

4- J’accorde la préretraite à 55 ans pour tous : avoir travaillé des dizaines d’années dans cette usine et avoir supporté nos directeurs et cadres a été plus que pénible, ne me remerciez pas, ça n’est que justice. Ca ne coûtera que quelques euros à Montupet, ils nous doivent bien ça.

5- Je nomme Franck et son équipe de l’intendance gréviste, directeur des services d’achats et de restauration, à la place de Poitou Resco. Ils ont été de bons négociateurs auprès des grandes surfaces.

6- Je nomme Jean-Yves, responsable de l’animation pendant les manifs, directeur de la communication, car Il faut complètement réformer le management social dans cette tôle. Nul doute, qu’il ne pourra pas s’en tirer par une pirouette … cacahuète.

Pour l’instant, ce sont les premiers postes qui me viennent à l’esprit, mais rassurez vous, les directeur, les chefs seront élus et révocables à tout moments.

Pour terminer, je vous demanderai, une seule chose : populariser notre décision, il faut faire savoir à tous que l’on peut démettre un directeur, un PDG, et même un patron voyou, si nous les travailleurs nous décidons de prendre le pouvoir et de gérer nos entreprises pour le bien être de tous.

C’est une première, mais notre exemple fera tache … dans les huiles directoriale. Ils auront la trouille.

Vive la république indépendante des travailleurs de la Fonderie du Poitou Aluminium.

Au non du nouveau comité de direction de FDPA libéré. Ainsi soit moi Tony Garrot, que ma volonté soit faite, Tournée Générale.

Ingrandes, mercredi 21 septembre 2011"


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 306809

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ils, Elles sont en lutte  Suivre la vie du site Pour leur emploi, leur salaire   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 10