NPA 86

L’intersyndicale des salariés de FDPA Ingrandes en lutte depuis 3 semaines s’adresse à chaque salarié du groupe Montupet SA

lundi 26 septembre 2011 par redac-npa86

l etractChers Collègues, Chers Camarades,

Rejoignez l’action que nous avons engagée Nos revendications posent en grand des questions communes de justice sociale, elles vous concernent, elles nous concernent tous ainsi que nos familles. Exigeons ensemble :

  • une juste répartition des richesses que créons (chiffre d’affaires 375 M€ pour 2010)
  • une juste répartition notamment entre les salaires et investissements sur nos usines.

Ensemble :

  • refusons toute baisse de salaire, refusons de donner aux actionnaires nos jours de RTT, notre 13ème mois, nos primes....
  • refusons de nous satisfaire du SMIC tout au long de nos carrières
  • exigeons l’application à minima de la grille des salaries d’Ingrandes à tous les sites France et à partir de là une revalorisation générale des salaires (niveau échelon, coefficient, ancienneté...). (ex : écart entre Ingrandes et Châteauroux 350 €)
  • exigeons l’amélioration des conditions de travail
  • exigeons la pérennisation de nos emplois par l’investissement sur les sites en particulier en France pillés d’année en année et menacés à terme de fermeture, imposons une notre politique industrielle.

Ensemble ne laissons pas externaliser nos emplois et nos savoirs faire dans des pays à bas coup de main d’œuvre, stop à la mise en concurrence des salariés qui vise les seuls intérêts des actionnaires.

Preuve des investissements en France pour les 3 sites de 2010 à 2012 : 43 M€

Pour les sites hors France : 79 M€ dont pour la seule Bulgarie 42 M€

Inadmissible le fait qu’à lui seul, le site de Bulgarie obtiendrait autant d’investissements sur trois ans que nos 3 sites français sur cette même période.

Exigeons l’arrêt de cette stratégie qui conduit inexorablement nos sites et nos emplois français à la mort.

Stop au pillage de l’industrie française

Relevons la tête, arrêtons d’être esclave d’une stratégie financière de voyou, Ils rackettent nos sites français au « titre des frais de siège :
2010 : 2,40 M€ Ingrandes
2010 : 3,60 M€ Laigneville
2010 : 2,10 M€ Châteauroux

Il bénéficie d’aides publiques : 2010 : 2,9 M€. Tout cela pour faire quoi :

  • des emplois en Bulgarie ?
  • construire des sites hors France pour les constructeurs étrangers VAG –FORD ?
Ils nous volent nos savoir faire

Alors que nos patrons s’accordent des salaires annuels de :
988 900 €
653 360 €
290 890 €

Les quatre premiers actionnaires patrons du groupe se sont partagés un dividende en juin dernier avant de nous présenter le « plan de compétitivité » de 1,29 M€

Voilà à qui nous avons à faire, qui peut encore douter que nos emplois, nos sites français ne sont pas menacés ?

L’heure est arrivée ou chacun doit s’engager, individuellement, pour rejoindre l’action collective. Prendre son courage à deux mains sans déléguer aux autres sa propre responsabilité.

Cette nécessité d’agir collectivement, l’unité syndicale des salariés en lutte pose avec force et en grand la responsabilité des représentants syndicaux présents sur tous les sites du groupe, à commencer par les sites en France ce qui est possible à Ingrandes l’est ailleurs.

Sans plus attendre, agissez, appelez à la grève, à la riposte, à rejoindre la lutte.

Jeudi 29 septembre 2012
à Châteauroux

Les syndicats et salariés de Renault, conscients de la responsabilité dans cette affaire de leur groupe donneur d’ordre, responsables et conscients des enjeux, seront à nos côtés donneurs d’ordre, sous-traitants, même combat dans la lutte contre la mise en concurrence des salariés,

  • pour une véritable politique industrielle,
  • pour les salaires et une juste répartition des richesses créées,
  • pour les conditions de travail.

Tous ensemble,

Salutations fraternelles.

L’unité syndicale des salariés en lutte

Rappel !
Des cars sont prévus pour la manifestation nationale de l’automobile à Châteauroux dans l’Indre 36, au rond point devant l’usine Montupet jeudi 29 09 à 10h30 – Départ des cars à 8h00, réservez votre place rapidement au CE de FDPA : 05 49 93 71 65.

Ci-dessous le tract en fichier joint et en pdf


Documents joints

26 septembre 2011
Document : PDF
114.3 ko

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 306787

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ils, Elles sont en lutte  Suivre la vie du site Pour leur emploi, leur salaire   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 4