NPA 86

Compte-rendu de la réunion de lancement du DAL86

lundi 6 février 2012 par Steven

A l’issue de cette réunion, le DAL86 organise son assemblée constitutive le jeudi 9 février 2012 à 19h à la Maison de la Solidarité, 21 rue du pigeon blanc à Poitiers.

Le 4 février 2012, s’est tenue à la Maison du peuple de Poitiers une réunion publique relative au lancement officiel de l’association Droit Au Logement (DAL86) sous les auspices de Jean-Baptiste Ayrault, président de la fédération et de plusieurs représentants du DAL17.

Cette rencontre fut l’occasion d’avoir un riche débat sur « la question du logement », d’embrasser les diverses problématiques qui se posent et d’élaborer des pistes de réflexion pour tenter de résoudre la crise aigüe du logement tant localement que nationalement.

Ainsi, l’assemblée a pu décrire et bien sûr critiquer intensément la main mise du régime capitaliste sur « le marché du logement ». Autrement dit, ont été abordé les problèmes liés à l’intensification de la logique d’exploitation des ménages à petits revenus, l’accroissement de la logique d’élimination des gens les plus défavorisés des centres-villes au profit des classes possédantes, l’aggravation de la logique d’exclusion d’un pan entier de la population

Plusieurs illustrations cinglantes ont mis en évidence cette réalité. Jusque-là rebelle à appliquer de manière conséquente les lois du profit capitaliste, les offices H.L.M. subissent un processus de marchandisation du logement dit social et un détricotage de tous les mécanismes protecteurs des populations les plus défavorisées révélés par la multiplication des expulsions.

De même, la célèbre proposition de loi du Député U.M.P. Léonard - pour le moment retoquée - a envisagé d’instaurer une disposition obligeant toute personne résidant plus de trois mois dans un camping, à produire un justificatif de domicile. Face à ces attaques, sommes-nous voués à accepter la destruction du logement social ? Sommes-nous acculés à supporter ces lois iniques, inégalitaires, immorales ?

Les participants à la réunion publique ont répondu à cette question par la négative. Ils se sont évertué à agir par le biais de l’action associative pour modifier « la vision des choses » en proposant d’appliquer la loi sur les réquisitions, la création d’une véritable mixité sociale, l’assistance pour les mal-logés et les sans-abris dans leur lutte pour retrouver leur dignité.

Dans cette perspective, l’action associative est particulièrement souhaitable en vue de conscientiser la population à certains problèmes spécifiques de la société capitaliste.

Cependant, cette action associative ne doit pas être regardée comme une fin en soi. Bien qu’elle soit importante, elle doit être nécessairement couplée à l’action politique révolutionnaire, qui elle seule, aboutit à une remise en cause intégrale de la société capitaliste.

Disons le franchement : sans une action politique cohérente, déterminée, anticapitaliste, l’action associative ne serait que la bouée de sauvetage des intérêts capitalistes.

Alors reprenons à notre compte, la célèbre conclusion de Friedrich Engels dans son article consacré au logement :

« Aussi longtemps que subsistera le mode de production capitaliste, ce sera folie de vouloir résoudre isolément la question du logement ou tout autre question sociale concernant le sort de l’ouvrier. La solution réside dans l’abolition de ce mode de production, dans l’appropriation par la classe ouvrière elle-même de tous les moyens de production et d’existence ».


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 261885

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ils, Elles sont en lutte  Suivre la vie du site Pour le "Droit Au Logement"   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 352