NPA 86

Législatives 2012 "Pour une Alternative à Gauche". Déclaration du NPA86 et des Alternatifs de la Vienne

mercredi 18 avril 2012 par redac-npa86

La domination sans partage du capitalisme conduit partout à l’explosion des inégalités, de la précarité, de la pauvreté, au recul de la démocratie, à la catastrophe écologique.

Aujourd’hui sous prétexte de la réduction des déficits et du remboursement de la dette publique, Sarkozy et l’UMP en sont à leur 3ème plan de rigueur et préparent la fin des 35 heures et de la Sécurité Sociale comme ils ont mis à mal notre pouvoir d’achat, notre droit à la retraite et les services publics (Ecole, Santé,…).

Il faut battre la droite, mais il n’est pas possible de faire confiance à François Hollande pour arrêter les politiques d’austérité qui condamnent des millions d’entre nous à la pauvreté, à la précarité et au chômage. Son ambition se limite à imposer une austérité plus juste pour sortir le capitalisme de la crise sans vraiment s’attaquer au pouvoir exorbitant des banques, des marchés financiers et des grandes entreprises. Sans compter qu’il ne prend absolument pas en compte la grave crise écologique qui menace l’existence même de nos sociétés.

Les militants des Alternatifs et du NPA, mais aussi de nombreux militants associatifs et syndicaux, se retrouvent fréquemment sur le terrain des luttes sociales, contre l’austérité, contre le nucléaire et le productivisme, en défense des plus démunis, qu’ils soient français ou immigrés, avec ou sans papiers.

C’est pourquoi nous revendiquons notre indépendance politique à l’égard des partis qui ne se situeront pas en rupture économique, sociale et écologique avec le libéralisme.

Notre objectif est de participer au regroupement des forces politiques et sociales qui refuseront de collaborer sous quelque forme que ce soit avec un gouvernement s’inscrivant dans une politique d’austérité dite de gauche et du capitalisme prétendument « vert ».

Lors des élections législatives de 2012 notre objectif est de battre la droite et sa dangereuse version lepeniste, tout en traçant la voie d’une gauche de rupture avec le capitalisme, une gauche radicale et autogestionnaire, démocratique et altermondialiste, féministe et écologiste.

 Appropriation et justice sociale contre la loi du profit

Nous défendons un système de protection et solidarité sociale contre le règne de l’argent appui aux reprises autogestionnaires d’entreprises par les salariéEs ; la défense et réappropriation sociale des services publics (énergie, communications, poste, eau, éducation, santé), l’interdiction des licenciements dans les entreprises qui font des bénéfices ou qui délocalisent.

Nous nous prononçons pour le partage du travail et des richesses avec un revenu minimum permettant à tous et à toutes de vivre dignement, la réduction massive du temps de travail (« Vers les 32 heures »), l’augmentation du SMIC et de tous les revenus sociaux à 1700 € nets plus une augmentation globale de tous les salaires de 300 €, le retour à la retraite à 60 ans ;

Rien que les intérêts de la dette publique représentent 50 milliards d’euros (ce qui équivaut à 1 million d’emplois). Nous proposons un moratoire et un audit de la dette dans l’objectif de refuser de payer la dette illégitime et en premier lieu ses intérêts. Nous demandons la mise sous contrôle public du secteur bancaire et prise de contrôle de la BCE pour qu’elle puisse assurer le financement direct des États à taux zéro.

Nous défendons l’instauration d’une fiscalité plus juste et qui fasse réellement payer les plus fortunés, parce que les impôts financent les hôpitaux, les écoles, les trains.

 Pour un processus constituant vers une démocratie active, contre le présidentialisme

La présidentialisation du système politique gangrène la démocratie. Cette présidentialisation, assumée par l’UMP et le PS peut aussi profiter à l’extrême droite. Nous défendons l’engagement d’un processus constituant, pour d’autres institutions et la mise en place d’une démocratie active dans la perspective de l’autogestion : suppression de la fonction présidentielle, proportionnelle, non-cumul des mandats mais aussi mise en place du budget participatif, de conseils citoyens dans les villes et campagnes, d’outils de contrôle des salariéEs dans les entreprises.  

 Pour une alternative écologiste, contre la fuite en avant productiviste

Nous sommes face à un système qui pollue, marchandise des biens communs, dévalorise le travail au nom de la production, fait de nous des consommateurs/trices aliénéEs…Pour sortir de ce système, nous proposons une reconversion écologique de l’économie (agriculture, industrie, transports, services) dans une perspective de satisfaction prioritaire des besoins fondamentaux.

Nous demandons la gratuité des transports en commun pour réduire les déplacements en voiture individuelle et le développement du ferroutage et la sortie du tout camion pour réduire les gaz à effet de serre, l’arrêt immédiat de tous les projets de LGV (Ligne Grande Vitesse) en particulier celle de Poitiers-Limoges, pour financer l’amélioration des lignes existantes notamment les TER.

Il est nécessaire d’engager immédiatement la transition énergétique et la sortie du nucléaire : fermeture immédiate des réacteurs de plus 30 ans, arrêt de l’EPR, interdiction de l’exploitation de gaz et d’huiles de schiste ; mise en place d’un programme écologique global d’économies d’énergie, recours aux énergies renouvelables, la relocalisation d’activités économiques, une agriculture paysanne, le développement d’une agriculture biologique accessible à toutes et tous.  

 Des droits égaux, pour toutes et tous contre les divisions, les discriminations

Nous nous inscrivons pleinement dans les mobilisations contre la xénophobie, les discriminations, et le sexisme. Nous nous battons pour l’émancipation de toutes et tous, le droit à l’avortement et à la contraception libres et gratuits et l’égalité homme-femme au travail comme à la maison.

La recherche de boucs-émissaires, et la chasse aux étrangerEs et aux "assistéEs", portées par la droite et par le FN doivent être combattues sans concessions. Défendons des droits égaux pour toutes et tous, droits civiques, droits sociaux. La réponse à la crise sera sociale et politique, c’est le meilleur barrage contre le racisme.  

 Pour la solidarité entre les peuples, contre la politique néo coloniale

Nous voulons développer la solidarité entre les salariés des autres pays qui luttent contre l’austérité (Grèce, Espagne, Italie, Portugal).

Nous nous prononçons : pour une rupture avec les politiques de type « françafrique » ; contre le pillage des ressources et l’accaparement des terres au détriment des peuples et de l’environnement et au profit des économies capitalistes du nord ; contre la libéralisation des échanges et la domination des firmes multinationales ; pour la reconquête de la souveraineté alimentaire et pour l’annulation de la dette ; pour l’arrêt des interventions militaires.

Des candidatures porteuses de ces perspectives

Nous serons présents dans les circonscriptions :

1ère circonscription : Bruno RIONDET et Ghislaine COURJAUD
2èmee circonscription : Maryse DESBOURDES et Valérie SOUMAILLE
3ème circonscription : Alexandre RAGUET et Elise CHANGEUR


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 261885

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communiqués, évènements, actions  Suivre la vie du site Communiqués NPA86   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 341