NPA 86

Conseil municipal de Poitiers du 24 septembre 2012 : interventions de notre élue

mercredi 26 septembre 2012 par redac-npa86

Maryse DESBOURDES, "Pour une Alternative à Gauche" Liste citoyenne soutenue par le NPA, la GA et les Alternatifs

  Mutuelle des agents territoriaux.

(Délibération 25 participation de l’employeur aux frais de mutuelle des agents territoriaux de Poitiers)

Près d’un tiers de la population ne peut dans les faits avoir recours aux soins pour des raisons de coût (dépassements d’honoraires, franchises, forfaits, augmentation des complémentaires-santé…) et de difficultés d’accès aux structures de soins publiques (désertification, fermetures de structures de proximité, délais d’attente, manque de lits…).

Les premières annonces gouvernementales apparaissent très insuffisantes par rapport aux enjeux.

Ainsi, la Santé n’a pas été retenue comme une priorité gouvernementale.

Notre système de Santé soumis aux seuls critères de rentabilité, piloté par les ARS (Agence Régionale de Santé), ne répond plus aux besoins de la population.

Il faut abroger la loi HPST (hôpital patient santé territoire)

Le système de santé doit reposer sur des valeurs d’égalité, de solidarité, de gratuité, de qualité et d’universalité.

  • le gouvernement doit prendre des mesures d’urgence :
  • suppression des dépassements d’honoraires, des forfaits et des franchises ;
  • arrêt des fermetures d’établissements, de services hospitaliers, de maternités et de centres d’IVG, de centres de proximité, tant dans le secteur des soins que dans celui de la prise en charge du handicap et des personnes âgées ;
  • mettre un terme à la déshumanisation de nos services de santé ;
  • attribution de moyens humains et financiers pour un service public de santé incluant les soins de premier recours et la prévention ;
  • suppression des exonérations et des exemptions de cotisations sociales ;
  • augmentation du budget de la Sécurité Sociale pour 2013 répondant aux besoins de la population

La sécurité sociale n’est pas en déficit elle est pillée :

  • 30 milliards d’euros annuels d’exonérations de cotisations sociales
  • 20 milliard d’euros annuels de déficit de la Sécurité sociale

Les recettes diminuent parce que les cadeaux faits aux entreprises sont insupportables. Pour la santé le changement c’est urgent

Mon commentaire :
Aucune réaction


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 299762

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communiqués, évènements, actions  Suivre la vie du site Elue municipale "liste PAG"   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 19