NPA 86

Conseil Communautaire de Grand Poitiers du 28 septembre 2012 : la ligne LGV Poitiers-Limoges

samedi 29 septembre 2012 par redac-npa86
  • Écouter l’intervention préalable au Conseil du président de l’association "Non à la LGV Poitiers-Limoges", Nicolas Bourmeyster
  • Lire l’intervention (informative et percutante) de notre élue Maryse Desbourdes et ses commentaires

 Écouter l’intervention

préalable au Conseil du président de l’association "Non à la LGV Poitiers-Limoges", Nicolas Bourmeyster .

IMG/mp3/lgv.mp3

et lisez leur tract ici

  Lire l’intervention de notre élue Maryse Desbourdes :

(Délibération 61 : Etudes LGV Poitiers-Limoges : dispositif foncier)

La LGV Poitiers-Limoges ne doit pas se faire, elle est inutile, onéreuse, écologiquement et socialement désastreuse.

Grand Poitiers et Limoges sont les dernières collectivités à soutenir ce projet qui n’est pas soutenu ni par le Conseil régional ni par le Conseil général.

Même le préfet, pourtant ardent défenseur de ce projet, estime qu’en temps de crise le projet ne sera pas facilement financé et qu’il est contesté par les riverains du tracé.

Les maires ont à 90% votés contre ce projet.

Le rapport de la cour des comptes de juillet 2012 écrit à propos des transports : « elle s’est plus particulièrement interrogée sur l’ampleur des créations,envisagées dans le schéma national des infrastructures de transport, de nouvelles lignes ferroviaires à grande vitesse qui ne sont pas budgétairement soutenables et dont ni la rentabilité financière, ni la rentabilité socio-économique, ni l’intérêt environnemental ne sont établis. elle a rappelé qu’il était nécessaire d’accorder la priorité à la modernisation et à l’entretien du réseau ferroviaire existant. »

[sur la photo, A. Claeys, N. Bourmeyster et M. Desbourdes]

Le gouvernement annonce qu’il faudra abandonner certains projets de ligne LGV car ils ne peuvent pas être financés.

Mais c’est sans compter sur les lobbying exercés par les députés PS élus de la Vienne qui rappellent à F Hollande qu’il a été président du Conseil général de Corrèze.

Ce dernier, gêné, se contente de répondre que la ligne fera l’objet d’un « examen attentif »

Ça, c’est du grand cirque politique !

La dette de RFF atteint les 30 milliards d’euros et les propositions avancées par la SNCF pour réduire cette dette sont violentes :

  • fermeture de lignes,
  • augmentation des tarifs de TER,
  • augmentation de la contribution des Régions

Le ministre des transports ne se prononce pas avant le mois d’octobre.

Voulez vous faire payer encore les habitants pour cette ligne estimée à 2 milliards d’euros, alors qu’ils payent déjà pour la LGV SEA à hauteur de 9 millions d’euros pour Grand Poitiers.

Vous écrivez dans la délibération 61 « les études génèrent inévitablement autour du projet des effets sur le marché foncier ». En effet les impacts sont énormes et les riverains veulent l’abandon du projet .

il faut abandonner les grands projets inutiles en FRANCE et en Europe (LGV , autoroutes,aéroports....) qui ne visent pas à satisfaire des besoins. Ils sont imposés sans réelle concertation avec la population. Ces projets servent en premier lieu les intérêts de quelques banques et grandes entreprises privées ainsi que de politiciens. Ce faisant, des milliards d’euros sont gaspillés au détriment d’investissements utiles pour la population. Souvent l’environnement est irrévocablement saccagé, le patrimoine détruit.

Partout, les citoyens ont la volonté de s’engager, de proposer des solutions alternatives, mais on ne leur reconnaît pas ce droit démocratique.

Le changement, c’est pour quand ?

 Les commentaires de notre élue

Résultat du vote de la délibération concernant la LGV : 5 contre ( EELV, Florence Jardin, maire de Migné, et moi), 3 abstentions (élus de Migné) et le reste en pour.

A. Claeys a comparé les opposants à la LGV Poitiers-Limoges aux opposants du 19ème siècle qui refusaient le progrès. Il a affirmé que le financement sera difficile mais qu’il mènera le combat pour la LGV jusqu’au bout. Au début de mon intervention j’ai ajouté que nous aussi nous mènerions le combat contre la LGV jusqu’au bout

Les militants du "Collectif Non à la LGV Poitiers-Limoges" sont revenus au moment de la délibération, à mon invitation, et on pu être témoins du débat.


Documents joints

29 septembre 2012
Document : PDF
598.8 ko

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 261885

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communiqués, évènements, actions  Suivre la vie du site Elue municipale "liste PAG"   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 340