NPA 86

Rassemblements au TAP : on continue contre l’extrême-droite et la censure !

mercredi 21 novembre 2012 par redac-npa86

Entre bonnes et mauvaises nouvelles, les événements du TAP laissent à la fois un goût amer après la censure d’une partie de la pièce, et montre qu’une fois de plus, des personnes sont capables de se mobiliser contre l’extrême-droite. (quelques photos à voir)

C’est fait ! La Préfecture a cédé aux catholiques intégristes et Poitiers est la première ville du monde à censurer une partie de la pièce. La partie en question : des enfants qui jettent des fausses grenades sur le visage du Christ. C’est justement cela qui génait les intégristes.

Ce que les intégristes rêvent, la Préfecture le fait ! Il serait tout de même intéressant, -et nous le demandons !- de connaître le positionnement d’Alain Claeys sur cette question puisque, comme nous pouvons nous en douter, la Préfecture n’agit pas seule...

Outre le fait que la liberté d’expression artistique est complètement attaquée, la position de l’Etat, de la "gauche socialiste" donc, est de donner raison aux idées les plus rétrogades. Nous condamnons de manière radicale cette décision, elle est la partie émergée de l’iceberg qui voit de plus en plus la droite extrême influencer les choix politiques.

Pour en revenir aux rassemblements, la première remarque est l’extraordinnaire déploiement des forces de l’ordre afin de garantir la "sécurité". Sécurité qui fût de fait bafouée par ces derniers qui, ne pouvant se mettre de l’intégristes enragés sous la dent, s’en sont alors pris à des militants venus manifester contre l’extrême-droite. Là encore il y a de quoi s’indigner ! Pourquoi laisser passer un spectateur sur deux et ne pas fouiller tout le monde ? Pourquoi arrêter les jeunes, les "marginaux" comme ils aiment les appeler, et ne pas contrôler les autres manifestants ? Pourquoi, en fait, pratiquer encore et toujours le délit de faciès ? Le premier rassemblement s’est ponctué par la confiscation d’un mégaphone, le second, par l’arrestation de deux personnes. La répression des mouvements sociaux et des militants continue...

Le point positif, quand même, c’est que sur les deux jours, plus de 150 personnes sont venus protester contre l’extrême-droite. Certes, ce chiffre peut parraître ridicule, mais il ne l’est pas. Faire venir 150 personnes à un rendez-vous qui peut mal tourner, ce n’est pas si mal que ça.

La mobilisation continue désormais pour les droits des femmes à disposer de leur corps. Nous serons samedi sur le parvis de l’Eglise Notre-Dame-le-Grande pour dire non à l’intégrisme religieux et oui à l’IVG. Ce rassemblement sera aussi l’occasion de rappeler notre position pro-mariage homosexuel car là aussi, le gouvernement hésite... puis recule devant une droite qui n’a peur de rien.

Soyons toujours de plus en plus nombreux, et surtout, amiEs et camarades, l’heure est à l’union, l’union des antifascistes, l’union d’une gauche qui ne renonce pas !


Portfolio

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 306809

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ils, Elles sont en lutte  Suivre la vie du site Pour d’autres raisons, mais ils, elles, le sont (en (...)   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 12