NPA 86

Tous ensemble combattons l’austérité (tract NPA86)

lundi 3 décembre 2012 par redac-npa86

Les conséquences politiques de la crise économique de 2008 se font de plus en plus ressentir. Les coupes draconiennes dans les dépenses sociales décidées dans les plans d’austérité de plus en plus importants appauvrissent l’ensemble des peuples d’Europe notamment dans les pays du sud comme l’Espagne, le Portugal, la Grèce ou encore l’Italie.

En France aussi l’austérité commence à pointer le bout de son nez. La prochaine augmentation de la TVA de 19,6% à 20% et surtout de 7% à 10% - au 1 er janvier - par le gouvernement "de gôche" Hollande/Ayrault n’est pas là pour arranger les choses. L’augmentation de la taxe sur la bière non plus. Comme d’habitude ce sont les salariés les plus pauvres qui seront assujettis au premier chef à cet impôt injuste.

Comme vous pouvez le constater, les salaires et les aides en revanche n’augmentent pas, ils stagnent voire ils baissent. Le pouvoir d’achat, lui, finit donc par régresser car les salaires, les bourses étudiantes, les retraites, les allocations chômage. . . ne suivent pas l’augmentation constante du prix des produits de première nécessité.

Pendant ce temps, les capitalistes s’engraissent, délocalisent, licencient. Ils sont aidés par notre gouvernement de "gôche" qui leur promet prochainement un crédit d’impôt de 20 milliards d’euros. Le constat, c’est que si le gouvernement continue à mettre en place ce genre de politique, alors bientôt nombre d’étudiants, de chômeurs et même de travailleurs ne pourront plus se chauffer, s’alimenter correctement, se déplacer, étudier c’est-à-dire ne pourront plus espérer avoir une vie meilleure.

C’est clair, le gouvernement de "gôche" Hollande/Ayrault ne mène pas une politique à la hauteur des enjeux sociaux, écologiques et économiques que doivent affronter les habitants de notre pays. Nous n’avons pas de désillusions là-dessus, puisque nous n’avons jamais eu d’illusions sur la politique que le PS allait mener. Ce n’est pas pour autant qu’il faut s’arrêter aux constats et aux commentaires ou pire céder au découragement.

Ce gouvernement doit être contraint à mettre en place des mesures qui aillent dans le sens du progès social pour nous les 99%. Nous devons, tous ensemble, être capable de nous mobiliser constamment en faisant pression sur nos élus mais aussi en manifestant notre ras-le-bol dans la rue, en nous mettant en grève, en bloquant nos lieux de travail ou d’études afin de faire valoir nos revendications.

 Nous exigeons :

• une augmentation conséquente des bourses étudiantes sous la forme d’une allocation d’autonomie équivalente au SMIC ;

• une augmentation immédiate du SMIC à 1 700 euros net ;

• une augmentation de l’ensemble des pensions de retraite à 1 700 euros net ;

• une augmentation des APL capable de prendre en compte la totalité du loyer pour les jeunes, les travailleurs, les chômeurs et les plus démunis ;

• un développement des services publics sous le contrôle de la population ;

• la gratuité du minimum vital (carburants, électricité, eau, denrées alimentaires...) ;

• la gratuité des transports en commun (voir cadre)

Ces revendications n’ont rien d’utopiques, elles sont nécessaires si l’on ne souhaite pas sombrer dans la misère sociale. Il faut être capable de les porter autant dans la rue que dans les urnes. Dès maintenant, mobilisonsnous pour ne pas laisser aux forces réactionnaires la droite et le FN la possibilité d’être la seule alternative au gouvernement de "gôche".

 Une soirée débat est organisée le mercredi 12 décembre à 18H30 sur le Parvis de l’Église-Notre-Dame-la-Grande à Poitiers.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 306787

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Nos publications  Suivre la vie du site Tracts   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 2