NPA 86

L’imposture des « socialistes ».

jeudi 7 février 2013 par redac-npa86

Réaction à la manière dont le PS se sert de l’égalité des droits sociétaux pour mener une politique économico-sociale de droite.

Enfin ! La loi « minimale » sur l’adoption et le mariage pour tous a été adopté. Minimale, puisque la PMA n’a pas été prise en compte et qu’il s’agit d’un véritable problème, notamment pour les couples lesbiens. La critique pourrait même se poursuivre en indiquant que l’ouverture du droit de vote pour les étrangers n’est toujours pas en vigueur, et que l’on peut croire qu’elle ne sera pas mise en place en 2014 pour les Municipales. Pourtant, là encore, il s’agirait d’une loi superficielle... c’est à toutes les élections que doivent pouvoir voter les étrangers, de plus, cela doit se combiner à une politique de régularisation massive de tous les sans-papiers.

Tout ça pour dire que le PS n’arrive même pas à faire semblant d’être de gauche. Outre le fait que toutes les promesses ne sont pas encore tenues, la méthode est elle aussi extrêmement vicieuse. Pourquoi avoir autant laisser trainer cette question, laissant la possibilité à la droite, pourtant complètement divisée après une guerre intestine, de se refaire sur une problématique réactionnaire, facilitant les rapprochements idéologiques avec l’extrême-droite ? Parce qu’il ne faut pas oublier que les lois pour l’égalité des droits ont déjà été validé par le peuple à la présidentielle et aux législatives. Autrement dit, il était possible de les faire passer rapidement cet été pour entamer un travail politique sur d’autres préoccupations. En fait, le PS « s’entredéchire » avec la droite sur des questions sociétales parce qu’il ne peut le faire sur les questions sociales, économiques, démocratiques ou écologiques. Le PS est même hésitant sur les questions sociétales quand la droite se complait dans des discours homophobes et racistes. Valls chasse les sans-papiers, Cambadélis s’insurge contre la PMA. Cette fracture « sociétaliste » entre droite et gauche est en fait plus que virtuelle, certains au PS ne voient dans la loi sur le mariage pour tous qu’une manière de ne pas parler d’autre chose.

Pourtant, il y a effectivement une urgence à lutter et à légiférer pour l’égalité des droits. Cela doit par ailleurs être liée à une véritable politique de gauche, qui refuse l’austérité, qui redistribue les richesses, et qui ne cède pas devant les demandes antisociales du MEDEF. Ne soyons donc pas dupes, même si la loi pour le mariage pour tous, bien que imparfaite, va dans le bon sens, elle ne représente même pas un ilot de gauche dans un déluge libéral. C’est tout juste un frêle radeau. L’égalité et la lutte contre toutes les discriminations est à conquérir, elle passe par une mobilisation d’ensemble sur toutes les questions.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 306787

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Nos publications  Suivre la vie du site Documents   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 9