NPA 86

LGV SEA : la suite du foutage de gueule !

samedi 8 juin 2013 par redac-npa86
JPEG - 6.5 Mo

J’étais déjà intervenu sur le sujet le 8 avril, dénonçant la propagande que fait LISEA dans son journal, arrivée dans ma boîte à lettres (Voir l’article).

J’interviens de nouveau aujourd’hui suite, cette fois, à un article parut dans le journal 7 à Poitiers intitulé « La LGV au fil du chantier : Comme un air de vacances. ». (Vous pouvez trouver 7 à Poitiers un peu partout dans Poitiers, il est gratuit).

Déjà une photo légendée : « Les touristes affluent pour découvrir les ouvrages d’art de la LGV. ».

Oui, vous avez bien compris. Les futés capitalistes, patrons de LISEA, ont trouvé le moyen de faire d’une pierre deux coups : réaliser un chantier, financé à hauteur de plusieurs millions d’euros par de l’argent public (mais qui sera ensuite géré par le secteur privé, ils feront donc tous les bénéfices), et dans le même temps, se servir du chantier comme d’un parc, d’un lieu de tourisme ou même d’un musée archéologique en plein air à les en croire. Comble de l’absurdité capitaliste : la visite est payante, 6€ tout de même.

Pour faire court, celles et ceux qui vont visiter ce chantier payent la LGV à deux reprises, avec leurs impôts, et en payant l’entrée... Pour LISEA, c’est fantastique. Plus besoin d’attendre l’exploitation de la LGV pour profiter du PPP (Partenariat Public Privé) - qui est automatiquement préjudiciable au public -ces derniers se font même de l’argent pendant les travaux.

Sinon, cet article cède lui aussi la place à des idioties, notamment un jeune de 14 ans qui découvre des engins et une vielle de 71 ans qui est fan depuis toujours des travaux et qui peut donc venir en voir un de près... tout ça grâce à la LGV SEA, et, on le sous-entend, grâce à la fantastique politique libérale du PPP.

Alors que l’on souhaite nous inviter pendant nos vacances à visiter ce chantier « qui n’attend que nous », pour éviter les vacances « onéreuses sous les palmiers », il est juste de rappeler qu’aujourd’hui, à cause justement des politiques libérales que mènent les capitalistes, à coups de grands projets inutiles et d’austérité, les travailleurs, les jeunes, les précaires et les chômeurs auront du mal à partir en vacances tout court. Si LISEA est dans l’attente d’un rendez-vous avec le peuple, gageons à ce qu’il soit celui de l’affrontement contre ce système absurde.

Alexandre Raguet.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 306787

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Nos publications  Suivre la vie du site Documents   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 5