NPA 86

Vue sur les manifestations de masse au Brésil.

mercredi 19 juin 2013 par redac-npa86

Les rues de plusieurs dizaines de villes brésiliennes, notamment les principales, sont prises par des milliers de manifestants qui protestent contre l’investissement public exorbitant que le gouvernement de Dilma Rousef (PT, successeur de Lula) dépense pour la Coupe du monde de football qui se tiendra l’an prochain au Brésil, alors que dans le même temps, les services publics de la santé, de l’éducation et des transports publics sont de plus en plus chers et de très mauvaise qualité.

Tout a commencé le 13 juin dernier alors que des manifestations contre l’augmentation des prix des transports à São Paulo se sont faites réprimer de manière brutale, violente et lâche par la police. Les jours suivants des protestations se sont propagées dans tout le pays comme une trainée de poudre.

Depuis, c’est le pouvoir qui est directement visé. Lors de l’ouverture de la Coupe des Confédérations (qui se déroule actuellement au Brésil, avant la Coupe du Monde, avec les "meilleures" équipes nationales des différents continents), le 15 juin, Dilma Roussef, la Présidente du Brésil a été hué par les supporters brésiliens. Ces derniers ne sont pas déconnectés des protestations de masse qui font vibrer l’ensemble du pays.

Plus tôt dans la semaine, la présidente Dilma a été surprise par une diminution de 8 points de sa popularité, la première depuis le début de son mandat. Selon les sondages d’opinions, les principaux motifs d’insatisfactions avec le gouvernement sont liés au ralentissement de l’économie, à la possible future inflation et donc au chômage.

Suite à la vague de protestations le lundi 17 juin, au moins 12 capitales d’États étaient secouées par de grandes protestations de masse : Sao Paulo, Rio de Janeiro, Porto Alegre, Belo Horizonte, Brasília, Belém, Maceio, Salvador, Curitiba, Vitoria, Fortaleza et Recife.

A Rio de Janeiro, la presse parle de quelques 100.000 personnes dans les rues. Il y a eu de fortes répressions policières lorsque les manifestants se sont approchées de l’Assemblée Législative (où siègent les députés de l’État).

A Brasilia, les manifestants ont occupé la rampe et le toit du Congrès National.

A Belo Horizonte, deux manifestants se sont retrouvés dans un état grave suite à la répression.

La population va continuer à prendre la rue. De nouvelles manifestations sont déjà prévues au niveau national, et un programme de revendications se développe. Notamment :

  • La suspension immédiate de l’augmentation des prix des transports publics !
  • A bas la répression ! Pour la défense du droit de mobiliser et de se rassembler !
  • Pour des transports publics et gratuits !
  • Pour que Dilma baisse les prix des denrées alimentaires !
  • Pour que Dilma stoppe la privatisation des stades de football.
  • 10% du PIB pour l’éducation !
  • 2% du PIB pour l’expédition !

Des manifestants et des journalistes arrêtés.

Les avocats de l’Assemblée Nationale des Étudiants Libre (ANEL) et de la Centrale Syndicale et Populaire Conlutas (CSP-Conlutas) travaillent pour obtenir la libération des prisonniers politiques arrêtés durant la répression de la police dans tout le pays. Selon les avocats, les manifestants sont arrêtés illégalement.

Pourtant, dans la manifestation du 13 Juin à Sao Paulo, 241 personnes ont été arrêtées. Parmi elles, sept journalistes de la presse bourgeoise, ainsi que deux journalistes du PSTU (parti politique d’extrême-gauche, proche du mouvement moréniste, parfois allié au PSOL brésilien).

Alors que les journalistes s’identifient comme tel, la police les attaque avec des sprays au poivre et des coups divers et variés. Une campagne pour la libération des prisonniers politiques est d’ors et déjà lancée. Pour la libération immédiate des prisonniers politiques !

A noter : Nous publierons d’autres textes sur la situation brésilenne, notamment autour de la Coupe du Monde, d’ici quelques jours. Et d’autres textes encore selon l’évolution de la situation.

Augusto Nobre et Alexandre Raguet.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 305820

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Nos publications  Suivre la vie du site Documents   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 332