NPA 86

Meurtre du jeune braqueur à Nice par un bijoutier : attention à la récupération politique !

samedi 14 septembre 2013 par redac-npa86

Le drame qui est survenu à Nice mercredi soir a été d’une violence rare. Un jeune homme de 20 ans, qui braque une bijouterie avec violence et qui se fait abattre dans la rue de trois balles dans le dos par le gérant de l’établissement. Nulle envie ici de revenir sur les faits, ce n’est pas à moi de le faire mais à la justice même si cette dernière n’est pas toujours exemplaire. Le rôle d’un parti politique n’est pas de réagir aux faits-divers, mais de faire de la politique. Or, ici, il y a un véritable enjeu politique qui semble se dessiner, pas par rapport à l’acte en soi, mais à ce qui s’en suit.

Ce qui m’intéresse en fait, c’est le déchaînement médiatique qui suit cette affaire, notamment sur facebook, où plus d’un million de personnes soutiennent de manière absolue... le bijoutier de Nice, c’est-à-dire, un meurtrier.

Les phrases que l’on y trouvent sont tristement banales « On ouvre tous une bijouteries et on attend les autres. », « Malheureusement nous vivons dans un pays ou si l’on veux que justice soit faite, c’est à nous de la faire...  », « Il est grand tant de descendre dans les rues pour de bon ! Pas les grévistes a tout va ! Non ceux qui bossent et qui on jusque la toujours rien dit. Yen a marre ! ». Outre les fautes d’orthographes, nous remarquons un véritable appel à la violence, quasiment des appels aux meurtres pour la première phrase, un soutien au meurtre pour la deuxième. La troisième phrase, elle, fait plus dans le politique. Elle appelle en gros à une révolution, mais pas avec les fainéants de grévistes, à ça non ! Non, mais avec qui alors ? Avec ceux qui bossent... Bon, donc les grévistes ne bossent pas, dans ce cas-là ils ne sont pas grévistes, enfin bref !

Là où je veux en venir, c’est qu’il se pourrait bien que cette page soit instrumentalisée. Par qui ? Pas besoin de chercher très loin : par les défenseurs de la peine de mort qui sont souvent à la droite de la droite de l’échiquier politique. Je ne dis pas que seule l’extrême-droite défend la peine de mort, des personnes de gauche la défende également, et même chez certains dirigeants de l’UMP il ne faudrait pas gratter longtemps, notamment chez le tout-sécuritaire Maire de... Nice, Christian Estrosi.

Si je me pose cette question et que je pense avoir la réponse, ce n’est pas seulement parce qu’on retrouve les idées de l’extrême-droite, c’est aussi parce qu’il est aisé d’y reconnaître les méthodes. Dans un entretien avec la presse, un ancien militant d’extrême-droite livrait justement la manière de fonctionner de ces groupes qui agissent pour le moment presque essentiellement sur internet.

Trouvez l’article ici.

Faux noms, volonté de faire monter les tensions en se faisant passer pour d’autres personnes, utilisation de la faute d’orthographe pour faire proche du peuple (ce qui est quand même fort méprisant) et appels à la violence, à la haine (si c’est possible par les autres sur qui on s’est efforcé de faire du populisme dégueulasse).

Maintenant que vous avez lu cela, le mieux est que vous alliez voir par vous même cette Page Facebook

Évidemment, l’auteur de cet article est un fervent anti-peine de mort et anti-fasciste. C’est justement pour cela qu’une réaction s’impose. Non qu’elle soit suffisante, mais parce qu’elle peut informer. Pendant que j’écris cet article, j’apprends que 10.000 personnes viennent de battre le pavé à Marseille contre les universités d’été du FN. C’est une très bonne nouvelle. Il faut désormais répondre socialement aux légitimes attentes des populations afin qu’elles ne sombrent pas dans une mauvaise colère. C’est malheureusement ce qui se passe aujourd’hui avec le drame niçois. Plus qu’une simple réaction à un fait-divers, c’est l’expression d’une colère légitime qui trouve ici un canal des plus crasseux. À nous, alors, d’être capable de diriger la colère sociale dans la rue, contre la politique de ce gouvernement, pour une autre société qui garantisse les besoins sociaux de tous et qui abolisse, donc, ce genre de violences.

Alexandre Raguet.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 306787

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Nos publications  Suivre la vie du site Documents   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 3