NPA 86

"Les conseils communautaires", par Maryse DESBOURDES le 10/02/14.

mercredi 12 février 2014 par redac-npa86

Pas d’élu direct donc les élus sont désignés par leur conseil municipal. En fait, ils se retrouvent entre eux, consensus mou et haine du débat encore plus s’il est contradictoire.

Ils se contentent de l’antienne : il faut être concret et donc simple même si tout cela est trop compliqué pour le commun des mortels que sont les électeurs/trices.

Là c’est difficile, j’ai à chaque fois une appréhension à aller dans ce conseil, il est antidémocratique, machiste.

Grand Poitiers est géré par les maires des communes au sein d’un bureau qui prend des décisions dans la plus grande opacité ce qui a comme conséquence des assemblées sans débat, donc sans intérêt pour des élus qui ne sont présents que par obligation, peu s’expriment et pour une élue qui porte la contradiction et qui propose une autre vision de la politique : je le dis, c’est insupportable et comme nous ne sommes pas « maso », il était très difficile d’étudier à une semaine d’intervalle le dossier du conseil et celui de Grand Poitiers, je n’ai pas pu assumer complètement mon mandat de déléguée suppléante.

Mes interventions sur les transports gratuits ont été à chaque fois accueillies par des rires et du mépris.

C’est une assemblée hostile et donc des élus PS ne se privent pas pour l’exprimer : « il y en a marre Maryse que tu nous rabâches toujours la même chose, il y a des riches, des pauvres..... »

NOUS REPONDONS :

Et bien la réalité est l’augmentation du nombre de pauvres en France, des jeunes, des familles des retraités et le chiffre augmente depuis les années 2000, ils sont 8,7 millions soit 14,3% de la population totale en 2011.

Les 500 premières fortunes de France ont vu leur richesse globale croître de plus de 25% en un an. Celle-ci s’établit désormais à 330 milliards d’euros et n’a jamais été aussi élevée. Elle a même augmenté de 300% sur les dix dernières années et représente désormais plus de 15% du PIB national et 10% du patrimoine financier du pays.

Face à la politique du gouvernement HOLLANDE qui impose l’austérité à tous les niveaux, qui mène une politique de droite, qui a déclaré la guerre à la majorité de la population pour mieux remplir les caisses du patronat au nom de l’emploi et de la croissance.

Il y a une extrême urgence à mener une réelle politique à gauche pour une autre répartition des richesses.

L’intercommunalité a des compétences très importantes, transports, eau, collecte des ordures ménagères, activités économiques et c’est là que la politique libérale prend toute sa dimension :

Financement de la LGV SEA, accord pour la LGV POITIERS LIMOGES, privatisation du Parc d’exposition... nouvel impôt injuste pour compenser la perte de la taxe France Télécom... renflouement du centre de conférence, application de la loi sur l’inter-communalité... financement de RYANAIR... augmentation des tarifs des transports VITALIS.

Toutes ces décisions se prennent bien loin des habitants qui ne connaissent pas cette assemblée.

Il faut privilégier l’inter-communalité de projet sous forme de structures publiques qui évite la concurrence entre les communes, les projets doivent être soumis aux conseil municipaux et donc aux habitants.

Enfin en mars 2014, nous allons voter pour les élus municipaux et communautaires, c’est une avancée très mineure, car rien ne change sur l’indispensable gestion démocratique que devrait avoir cette assemblée.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 261885

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communiqués, évènements, actions  Suivre la vie du site Elue municipale "liste PAG"   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 324