NPA 86

Informations concernant la situation de migrants à Poitiers !

jeudi 24 avril 2014 par redac-npa86

Collectif poitevin "D’ailleurs Nous Sommes d’Ici"

 Info actualité

Maryam (4ans) et Sargis (7 ans) arrêtés hier matin avec leur parents. La famille K. qui avait des enfants scolarisés aux écoles Damien Allard et Renaudot a été arrêtée hier matin pour être expulsée vers la Pologne dans le cadre de la procédure « Dublin ». Madame, étant assignée à résidence, était allée pointer au commissariat le matin. Les policiers l’ont alors informée que toute la famille allait être expulsée de suite. Ils l’ont mise dans une des cinq voitures qui sont parties chercher son mari et ses enfants à l’hôtel où ils étaient logés par la Croix Rouge. Madame K. n’a pas pu monter dans sa chambre pour réveiller les enfants qui dormaient encore. Ce sont les policiers qui s’en sont chargés. Monsieur K. a été menotté, il a menacé de se suicider. Mais rien n’y a fait, ils ont tous été pris et amenés dans les voitures de police et ont pris la route d’Orly où un vol pour la Pologne les attendait.

Mais cela ne s’est pas déroulé comme prévu. En fin de matinée, arrivés vers le Futuroscope madame K. s’est mise à vomir et les policiers ont changé de destination et ont conduit toute la famille aux urgences du CHU.

Prévenus par la directrice de l’école qui était en contact avec la famille, des militants de DNSI ont rejoint la directrice et des parents d’élèves devant les urgences du CHU. Nous avons ensuite contacté la presse locale et l’avocate. Personne, pas même l’avocate, n’a pu rencontrer la famille placée sous surveillance policière.

Vers 18 h Madame K. et ses deux enfants ont été reconduits à l’hôtel et Monsieur K. a été transféré au Centre de Rétention Administrative de Bordeaux.

En mettant en œuvre la procédure Dublin qui permet de renvoyer cette famille vers la Pologne, la préfecture de la Vienne applique une politique xénophobe, décidée par les gouvernements européens, et qui désigne les étrangers comme boucs-émissaires et en fait les victimes d’une politique du chiffre. La période des vacances scolaires a été choisie par crainte de la mobilisation des soutiens à la famille. C’est le droit à la stabilité de ces enfants et de cette famille qui est nié, au mépris de la mobilisation et de la solidarité mises en œuvre notamment par les enseignants et les parents d’élèves : aide matérielle, pétition signée par 300 personnes rassemblement devant l’école...

Nous dénonçons cette arrestation et les conditions dans lesquelles elle s’est déroulée et appelons à poursuivre la mobilisation pour le retour de cette famille, qui a montré sa volonté d’intégration. Il ne doit pas y avoir de chaises vides dans les classes de Renaudot et Damien Allard à la rentrée.

 Info mobilisation

Mercredi 7 mai rassemblement 18h devant le Palais de justice

Depuis 2 à 3 mois, des enseignants, des parents d’élèves, des animateurs de Centre-social, des lycéens se mobilisent dans leur établissement ou quartier pour soutenir des élèves migrants menacés d’expulsion avec leurs parents. Cela concerne des écoles (Tony Lainé, Renaudot), un Collège (Ronsard), un Lycée (Aliénor d’Aquitaine, Lycée Pilote Innovant). Les militant.e.s associatifs sont sollicités pour apporter leur soutien, concourir à diffuser l’information et à élargir les actions.

DNSI appelle à mobiliser dés maintenant pour faire du rassemblement du mercredi 7 mai, 18h devant le Palais de justice.

  • Un moment fort de convergence des actions de soutien aux migrants.
  • Un moment pour affirmer tous ensemble notre opposition à une politique d’immigration qui bafoue les droits humains.

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 261885

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communiqués, évènements, actions  Suivre la vie du site Communiqués reçus   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 340