NPA 86

Les transports en commun gratuits, il y a urgence !

jeudi 16 juillet 2015 par redac-npa86

En cette période de canicule, nous pouvons tous le constater, il est plus difficile que d’habitude de respirer normalement, surtout dans les agglomérations.

Lors des fortes chaleurs, l’air ne se renouvelle pas donc la pollution stagne aux endroits où elle est produite ; c’est à dire principalement dans les villes où la circulation automobile est la plus dense.

Les valeurs limites de pollution autorisées sont bien souvent dépassées.

Dans le département de la Vienne, au mois de juin 2015, on observait une dégradation de la qualité de l’air avec 34% d’indices moyens à médiocres (de niveaux 5 à 7) contre 8% en mai dernier.

Ce qui correspond à 9 jours sur 30 de niveau 5 à7 en juin à Poitiers.

Le but aujourd’hui est de trouver des solutions d’urgence lors des pics de pollution mais surtout de faire en sorte que ces derniers n’existent plus. « Mieux vaut prévenir que guérir »

Ces fortes chaleurs ont des conséquences sur le climat. La température pourrait augmenter de 4,8°C d’ici 2100 si rien ne change.

Mais il y a aussi des conséquences sur la santé qui affectent en premier les plus vulnérables : enfants, personnes âgées, femmes enceintes.

Nous sommes tous concernés par les enjeux liés à la diminution conséquente de la pollution.

Le plus impactant aujourd’hui serait de réduire la circulation automobile de manière significative dans les agglomérations. C’est ce que nous souhaitons notamment pour Grand Poitiers.

Le meilleur moyen de continuer à se déplacer tout en laissant sa voiture reste les transports en commun. Il est urgent que ceux-ci soient gratuits si nous voulons vraiment inciter la population à se déplacer autrement. Et si nous voulons permettre aux plus démunis de se déplacer, tout simplement.

Bien sûr, seuls les transports en commun gratuits ne seront suffisants pour stopper le réchauffement climatique. C’est bien avec le capitalisme et le productivisme qu’il faut rompre, pour baisser la production, diminuer les déplacements, en sortant de la logique de "croissance", de la logique du profit.

Avec cette forte chaleur, l’augmentation de la pollution (et alors que nous sommes à la veille de la COP2), nous pensons qu’il serait d’intérêt public que la Mairie de Poitiers, la communauté d’agglomération et la direction de Vitalis prennent leurs responsabilités en mettant en place les bus gratuits le plus rapidement possible pour le bien de tous, pour des raisons sanitaires, écologiques et sociales.

C’est une proposition que le NPA porte depuis longtemps, et qui prend de plus en plus de sens aujourd’hui.

Manon LABAYE


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 262315

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communiqués, évènements, actions  Suivre la vie du site Débats   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 85