NPA 86

CR de la manifestation pour sauver le climat à Poitiers !

dimanche 29 novembre 2015 par redac-npa86

Ce dimanche 29 novembre, date d’ouverture de la COP21, avait lieu partout en France ainsi que dans un certain nombre de pays des marches pour le climat.

A Poitiers nous étions environ 300 personnes sur la place de l’hôtel de ville.

L’ambiance était festive grâce à une Batucada et les nombreux jeunes qui étaient présents. Un super événement, vraiment enthousiasmant ! Cela fait du bien !

Nous avons voulu rappeler que l’urgence aujourd’hui, elle est climatique, écologique, sociale, démocratique... Différentes organisations étaient présentes, comme Solid’art (asso étudiante), le NPA bien sûr, des militants de EELV, du PG, du PCF, de l’OCL, de Ensemble, des militants membres d’aucune organisation.

L’encadrement policier était plutôt léger. Mais une pression a été mise tout de suite par les policiers sur les manifestants, leurs rappelant que la manifestation était interdite. Nous avons néanmoins fait une petite déambulation sur la place de la mairie, dans le marché de Noël. 300 à une manifestation interdite légalement, mais nécessaire moralement, cela fait plaisir !

Mais le plaisir n’est pas partagé par tout le monde...

En effet, alors que la manifestation était terminée, la police a cherché à effectuer des contrôles d’identités, pour ennuyer quelques militants...

Un de nos camarades s’est fait arrêter. Voici les faits. Alors qu’il raccompagnait un manifestant à son domicile, ils se sont fait poursuivre dans la rue par un homme habillé en civil et aux cheveux rasés et ne l’ont pas pris pour un policier sur le moment. Ils se sont alors eux aussi mis à courir, puis, suite à un contrôle, l’un des deux a été emmené au poste. Il avait oublié ses papiers dans sa voiture. L’autre jeune avec lui a été contrôlé mais relâché car il avait ses papiers.

Un mini rassemblement de 15/20 personnes, dont 3 élus de Osons Poitiers, s’est mis en place devant le commissariat pour demander la libération de notre camarade qui n’a absolument rien fait. Finalement, il est sorti assez rapidement, après de nombreuses provocations de la part de la police contre lui et notre élue Manon Labaye, qui attestait de son identité dans les locaux policiers.

Ce genre de méthode vise encore et toujours à intimider les militants. Quelle est la prochaine étape ? Nous en avons un aperçu avec les événements parisiens du jour. En effet, la manifestation a été victime d’une répression sans nom. Voici le communiqué national du NPA.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, ce sont plus de 280 personnes qui sont arrêtées à Paris, avec 174 gardes à vue... Des militants qui n’ont rien à voir avec le terrorisme et qui sont aux antipodes des idées défendues par Daech... Nous sommes donc là dans une répression politique.

Nous condamnons une fois de plus l’Etat d’urgence, l’Etat policier, réaffirmons notre droit de manifester et demandons la libération de tous les militants arrêtés.

Nous vous invitons néanmoins à regarder les photos de ce rassemblement festif pour sauver le climat.


Portfolio

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 308900

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ils, Elles sont en lutte  Suivre la vie du site Pour d’autres raisons, mais ils, elles, le sont (en (...)   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 153