NPA 86

Manifestation à Poitiers le 17/03. Photos et compte-rendu.

jeudi 17 mars 2016 par redac-npa86

Deux lycées étaient bloqués sur Poitiers jeudi 17/03 pour demander le retrait de la loi Travail et scander "On vaut mieux que ça !". Plusieurs centaines de lycéen-nes poitevin-es, de Victor Hugo et de Louis Armand, ont ainsi manifesté dans les rues.

Toujours le matin, et toujours à Poitiers, des dizaines d’étudiant-es, mobilisé-es suite à plusieurs assemblées générales, ont organisé un barrage filtrant sur le campus. En bloquant partiellement deux ronds-points. Puis ils ont organisé une nouvelle AG, à 11h, pour mobiliser le maximum de personnes et partir en cortège, dès 13h30, pour rejoindre la manifestation "unitaire" prévue à 14h30 devant la mairie de Poitiers. Cette AG sur le campus a réuni 250 étudiants, c’est la plus grosse AG depuis le début de la mobilisation.

C’est quelques 2500 personnes qui ont manifesté à partir de 14h30. Une vraie réussite alors qu’il n’y avait pas d’appel à la grève réel et qu’une partie des syndicalistes (quelques centaines) étaient à Civaux pour montrer leur mécontentement lors de la venue du sinistre Emmanuel Macron.

Plus de la moitié du cortège était constitué de jeunes. Dont beaucoup de lycéen-nes et d’étudiant-es. Prometteur pour la suite !

Niveau organisations, nous avons pu voir la présence du NPA, avec un tract (disponible en pdf en bas de l’article) distribué à plusieurs centaines d’exemplaires. Des drapeaux du Parti de Gauche, de l’UNEF, de Solidaires, de la JC, de la CNT, de la CGT, de la FSU se mêlaient avec ceux du NPA. Preuve d’une unité qui persiste. Mais surtout, et c’est le plus important (mise à part FO qui s’est mis en avant de manière ostentatoire, notamment le matin lors du blocage du lycée Victor Hugo) la mobilisation s’auto-organise, et les étudiant-es, organisé-es ou non, mettent en place des actions et des tracts lors d’assemblées générales ouvertes à tous. Les partis ont un rôle important à jouer. Il en va du pluralisme idéologique et de la liberté d’expression dans la lutte. Mais les organisations ne peuvent pas s’approprier (ou tenter de s’approprier) une lutte qui les dépasse. Pour le NPA, l’enjeu est de construire le mouvement. Ses militant-es tentent d’être des moteurs de la mobilisation, pas des freins. Nous avons un avis sur la tactique, les choix politiques, la manière de nous organiser pour faire gagner les idées anticapitalistes, mais nous considérons le parti comme un moyen, un objet pour la révolution. Notre objectif étant la révolution, pas le parti en soi. Même si nous considérons que le parti est un outil essentiel.

Nous le voyons bien. La lutte continue. Dans certains secteurs (dont la jeunesse) elle s’amplifie même, notamment avec la mise en mouvement des lycéen-nes.

La semaine prochaine, le 24/03, une nouvelle journée d’actions est annoncée. Nous ne savons pas encore ce qui sera organisé à Poitiers. Une assemblée générale aura lieu lundi lundi à 17h sur le campus. Quoi qu’il en soit, il faut continuer sur le chemin de la lutte et du rapport de force, pour rappeler que nos vies valent plus que leurs profits, que nous ne voulons pas passer notre vie à travailler (pour presque rien et dans des conditions difficiles). Nous devons continuer à nous mobiliser jusqu’à ce que le gouvernement recule, car il n’y a que la force de la rue que ce dernier puisse entendre. Comme le dit le slogan "C’est pas dans les ministères, c’est pas dans les salons, qu’on obtiendra satisfaction  !".

Cette lutte est une étape décisive pour aller vers la chute de ce gouvernement. Valls, Hollande, Macron, El-Khomri, Le Drian, Cazeneuve : DEGAGEZ !


Documents joints

17 mars 2016
Document : PDF
106 ko

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 267882

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ils, Elles sont en lutte  Suivre la vie du site Pour d’autres raisons, mais ils, elles, le sont (en (...)   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 106