NPA 86

Philippe Poutou sur les violences policières

vendredi 29 avril 2016 par redac-npa86

Salut à toutes et tous,

Cazeneuve dénonce avec véhémence les violences... des manifestants. Il est ministre de l’intérieur et à ce titre, il peut dire n’importe quoi. Et comme un vrai ministre de droite, il nous fait dans le sécuritaire et la défense de l’ordre. Il a dû apprendre par coeur les discours de Pasqua, Sarkozy et autres.

Il a demandé ce soir aux syndicats, aux partisans de la manifestation de dénoncer les violences contre la police car les "amoureux de la République" ne peuvent pas supporter cela. Bon, voyons.

Pourtant la "République" a une longue histoire de violences contre les mouvements sociaux, elle a même tiré dans la foule, elle a même tué par le passé, parfois très récent. La République a une vieille histoire de répression, de provocations et de violences policières. Les gouvernements ont toujours combattu la contestation dans la rue.

Depuis les premières manifestations le 9 mars, les forces de l’ordre sont omniprésentes, beaucoup trop présentes, en plus des policiers ou gendarmes en tenue de guerre il y a des policiers en civil infiltrant les cortèges pour pister et provoquer.

Depuis le début le gouvernement cherche la bagarre, il cherche les problèmes pour faire peur, pour passer l’envie de manifester à celles et ceux qui contestent sa politique.

Les violences dans les manifestations sont de la seule responsabilité du gouvernement et des forces de l’ordre. Les images ont suffisamment parlé, des policiers aux ordres et excités par leur hiérarchie, excités par les discours insultants et agressifs de Valls ou Cazeneuve, encouragés par leur impunité, se sont lâchés gratuitement contre des jeunes surtout mais pas seulement.

Ce qui est grave c’est l’attitude des forces de l’ordre, c’est l’attitude du gouvernement et c’est aussi sa politique qui entraîne une violence plus globale, celle d’une société profondément inégalitaire et injuste, celle du chômage et de la pauvreté qui tuent, à côté des fortunes indécentes des possédants.

Les agresseurs ? Ce sont le gouvernement et les forces de l’ordre. La légitime défense ? Elle est du côté des gens qui luttent contre le démantèlement du code du travail, elle est y compris du côté de toutes celles et ceux qui répondent aux agressions policières avec les moyens du bord.

Philippe Poutou


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 295747

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Elections  Suivre la vie du site « Présidentielle 2017 »   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 112