NPA 86

Communiqué du NPA86 concernant l’hommage aux "morts pour la France" en Indochine

lundi 6 juin 2016 par redac-npa86

La mairie de Poitiers organise une cérémonie pour rendre hommage aux morts « pour la France » lors de la guerre d’Indochine. C’est le député/maire, Alain Claeys, qui signe l’invitation. Celle-ci aura lieu le mercredi 8 juin à Poitiers.

Les élu-es y sont convié-es. Manon Labaye, élue du NPA avec le groupe « Osons Poitiers » ne se rendra évidement pas à cette cérémonie. Nous tenons à expliquer pourquoi.

Nous prenons le temps de le faire sur le cas de l’Indochine, puisqu’il s’agit d’un exemple parlant, mais nous pourrions le faire sur toutes les cérémonies guerrières.

La guerre d’Indochine représente ce que l’Histoire de France a de pire : son passé colonial.

Depuis le XVIIè siècle, les européens colonisent petit à petit ce qui deviendra l’Union Indochinoise. En 1887, la France en fait une véritable colonie et y impose sa politique et son racisme. En 1946, le peuple se lève contre les colons français, et lance une guerre de libération nationale. Celle-ci est victorieuse de la France en 1954, mais les USA reprennent le combat de 55 à 75, puis perdent eux aussi. Le Vietnam est alors libre. Mais non sans douleurs.

Nous refusons de nous retrouver dans une sorte d’union nationale autour du drapeau bleu-blanc-rouge, pour soutenir une idée de la France, militaire et raciste, expansionniste et violente, que nous combattons.

Il ne s’agit pas pour nous de cracher sur les morts français ou étrangers, qui sont toujours du même camp social – bien que les combattants français en Indochine étaient des volontaires.

Nous sommes opposés à la guerre, et surtout aux sales guerres coloniales, qui créaient misères et tristesses pour tous. Mais les faits sont têtus, et c’est bien la France qui est responsable de cette guerre. En Indochine, il y a eu, d’après les estimations, 600.000 morts. Sur cet ensemble, il y a 100.000 morts français (dont une grosse partie venaient des autres colonies). Une simple soustraction permet de voir que les pertes du côté de l’Indochine ont été 5 fois supérieures. Ce fût un massacre. Jamais nous ne nous retrouverons à nous recueillir pour cette France-là.

D’un point de vue politique et historique, nous ne soutenons pas "la France" dans ses guerres impérialistes passées, d’Algérie ou d’Indochine, et présentes, comme au Mali ou en Centrafrique.

Au contraire. Nous soutenons le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, et sommes actifs dans la lutte contre tous les colonialismes et les impérialismes, aux côtés des palestiniens par exemple. En effet, en Palestine aujourd’hui, la France défend un autre colonialisme, celui d’Israël, qui ne cesse de voler les terres d’un peuple en souffrance.

Pour nous, une politique de paix juste consiste à défendre, dans le moment présent, une politique de "défaitisme révolutionnaire". C’est-à-dire que nous militons pour que l’armée française cesse d’intervenir militairement dans le but de diriger des régions du monde pour les intérêts géo-politiques de la France, et plus particulièrement les intérêts économiques des entreprises françaises.

Nous sommes plus proches des anticapitalistes et des révolutionnaires de tous les pays, que de l’armée française. Comme nous sommes plus proches des prolétaires de tous les pays que des patrons français. C’est notre vision de l’internationalisme.

Historiquement et politiquement, toujours, nous soutenions les peuples d’Indochine et d’Algérie - entre autres - contre l’envahisseur français. Aujourd’hui en Afrique ou aux Proche et Moyen-Orient, nous soutenons les peuples qui luttent contre les dictatures, contre DAESH et les autres groupes sanguinaires, contre les bombardements occidentaux.

Nous rappelons n’appartenir à aucune patrie : nos frontières sont sociales.

Nous ne chantons pas le refrain de la Marseillaise : mais celui de l’Internationale.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 261885

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communiqués, évènements, actions  Suivre la vie du site Communiqués NPA86   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 354