NPA 86

Droit de réponse à un article de Baptiste Bize

lundi 29 août 2016 par redac-npa86

Le 22 août dernier, Baptiste Bize, journaliste à la Nouvelle République dans la Vienne, publiait un article intitulé Tensions. Ce dernier y faisait un parallèle entre le NPA et le FN : «  A l’évidence, de part et d’autre, la stratégie relève davantage de l’exacerbation que de l’apaisement.  ». Ce propos est scandaleux, d’autant que la position du NPA est caricaturée et seulement en partie et mal citée. En effet, pour M. Bize, le NPA, et donc «  l’extrême-gauche », « n’a pas tardé à réagir en accusant les policiers de harceler les jeunes habitants de ces quartiers et le capitalisme d’être à l’origine des tensions sociales en voyant derrière ces événements une manifestation du racisme de notre société. ». En une phrase, ce « journaliste » saucissonne un texte bien plus long, en oubliant par exemple que pour le NPA «  Loin de nous l’idée de vouloir minimiser des actes de violences gratuits si ces derniers sont avérés (souvent les violences ne sont que des réactions, voir plus haut), mais on ne peut laisser entendre que l’ensemble des quartiers populaires seraient des espaces de violences intrinsèques parce que ce n’est pas vrai tout simplement. ». Ce passage du texte du NPA défait complètement le lien entre nos propos et la citation qui conclut l’article de M. Bize, expliquant que nous voyons le monde en noir et blanc.

Nous rappelons simplement ici que nous n’avons rien à voir avec le FN, contrairement à ce journaliste de l’extrême-centre, qui reprend les méthodes de l’extrême-droite, en dénaturant et caricaturant notre propos. Voyez par vous mêmes la conclusion du texte du NPA :

"Dans tous les cas, seule la réponse politique peut permettre un apaisement des tensions car elle déplacerait les tensions physiques qui mettent tout le monde en danger et les jeunes eux même sur des débats politiques et sociaux. Mais cette réponse politique si elle existait, ne peut reprendre le cadre patriarcal du type « SOS racisme » et « Touche pas mon pote ». Cette approche condescendante et post-coloniale doit être reléguée aux oubliettes. Faire de la politique c’est permettre à ce que des espaces d’échanges et de discussions puissent se faire. Des espaces où ces jeunes et les habitants de ces quartiers pourront faire de la politique. Il faut que les quartiers populaires se représentent eux-même, sur les bases de l’émancipation sociale.". Quelque chose à voir, de près ou de loin, avec le fascisme ?

Le texte en entier : http://www.npa86.org/spip.php?artic...


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 261885

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communiqués, évènements, actions  Suivre la vie du site Communiqués NPA86   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 354