NPA 86

Déclaration du NPA 86 sur les élections législatives.

mercredi 10 mai 2017 par redac-npa86

Le NPA86 a rencontré, à leur invitation, le Parti Communiste 86 et Ensemble ! 86 dans le but de construire, à la gauche du Parti Socialiste, une candidature unitaire pour les législatives qui serait porteuse d’espoirs pour la population et d’alternatives écologiques, démocratiques, sociales et économiques concrètes. La France Insoumise 86 et EELV 86 n’ont pas donné suite à cet appel et s’étaient exprimés il y a quelques temps déjà, sur leur volonté de partir seuls à ces élections.

Lors de la rencontre entre le NPA, Ensemble et le PCF, le Parti Communiste 86 n’a montré aucune volonté de construction commune, ayant déjà préparé seul sa campagne, son programme, ses candidatures. Seule reste, pour le PCF, la perspective d’une union – peu probable - avec la France Insoumise.

La France Insoumise a décidé de présenter ses propres candidat-es partout. Y compris contre ceux du PCF, de LO, et de EELV. Nos désaccords avec FI sont importants.

Sur la forme, la France insoumise nous apparaît comme un mouvement sans démocratie interne où le droit de tendance est interdit. La confusion qui y règne entre union et soumission enferme ce mouvement dans une position sectaire, refusant toute discussion avec les autres organisations. Un accord politique suppose que l’on parle de nos désaccords pour mieux les surmonter. La discussion étant impossible, nous ne pouvons donc pas les rallier ou les soutenir.

Sur le fond, en effet, outre la défense d’un positionnement économique Keynesien qui a montré ses limites dès 1983, ce mouvement entretient des positions politiques qui nous semblent problématiques notamment sur la Syrie ou encore sur la libre circulation et installation des personnes. Nous aurions aimé discuter de ces désaccords pour trouver un terrain d’entente.

De son côté, Ensemble 86 conditionne une candidature unitaire à la participation de la France Insoumise, pour permettre un rassemblement plus large. Vœu pieux, donc.

Lutte Ouvrière, comme d’habitude, refuse toute union. De plus cette organisation se centre seulement sur les questions économiques et occulte l’écologie, le féminisme ou encore les luttes anti-racistes.

Enfin, Europe Ecologie Les Verts se présente seul dans son coin alors que Y. Jadot avait soutenu la candidature PS de Benoit Hamon. La relation avec le PS et un positionnement à géométrie variable empêche d’envisager un accord cohérent avec EELV.

Aucun rassemblement de la gauche radicale n’aura donc lieu dans la Vienne...

Nous estimons, pourtant, que l’heure est grave : un score de 25% environ pour la gauche (PS inclus) n’incite pas à fanfaronner puisqu’il est historiquement faible et inquiétant d’autant plus que l’extrême-droite est au second tour de l’élection présidentielle et culmine à près de 11 millions de voix.

De plus, le nouveau président élu, Emmanuel Macron, est dans la continuité néo-libérale de Hollande avec un positionnement de type « union nationale ». Cela nous promet 5 années de plus de casses de nos conquêtes sociales et l’oubli des urgences écologistes.

Nous pensons que les différences politiques, si elles sont effectives, ne doivent pas faire obstacle à la discussion entre tous pour aboutir à la proposition de mesures d’urgences sociales, écologiques, démocratiques et économiques en direction de la population, durant les élections mais aussi durant les mobilisations sociales.

Ces divisions sont en réalité liées à des enjeux de financement et de pouvoir que, de façon contradictoire, les forces à gauche du PS perpétuent tout en les dénonçant quand cela se déroule sur leur droite.

Nombre de nos militant-es ont pu entendre les prises de parole des Nuits Debout de l’année dernière répétant qu’"ils ne nous représentent pas". Ces mobilisations ont clairement montré le ras le bol de ces petits calculs politiciens qui donnent in fine des petits résultats électoraux, et mènent ainsi à une perte de la conscience collective. Cela nuit aux relations entre militant-es d’organisations différentes, entre militant-es et non militant-es/sympathisant-es.

Comme la génération militante qui a émergé avec la mobilisation contre la loi travail et les Nuits Debout, nous pensons que les travailleur-ses, les jeunes, les exploité-es et les opprimé-es "Valent mieux que ça !".

Ainsi, pour ne pas ajouter une division supplémentaire à celles existantes, le NPA86 a décidé qu’il ne présentera aucun candidat aux prochaines élections législatives du 11 juin 2017.

Nous ne sommes pas propriétaires de nos voix. Les 3642 votant-es de la Vienne qui ont choisi Philippe Poutou au premier tour de l’élection présidentielle pourront se tourner vers la candidature de leur choix à la gauche du Parti Socialiste que nous avons combattu durant tout le quinquennat écoulé. Ils peuvent également faire le choix de ne pas se déplacer, ou de voter blanc, face au triste spectacle offert par la gauche.

Nous pensons par ailleurs que la priorité est dans la construction "par en bas", dans les luttes comme dans les collectifs, d’une force anticapitaliste, écologique, féministe, internationaliste la plus large possible.

Cette construction devra se faire avec les militants actuels des différentes organisations politiques à la gauche du PS, mais aussi avec d’autres, non-membres d’organisations tout en étant anticapitalistes. Elle devra être réellement démocratique dans son fonctionnement. Elle devra surtout être beaucoup plus tournée sur l’extérieur et en prise avec les aspirations réelles de ceux qui soutiennent la lutte anticapitaliste et la construction d’un autre modèle de société.

Les organisations de la gauche, NPA compris, ont pour l’instant été incapables de mettre en mouvement cette construction. C’est pourquoi, forts de la campagne positive que nous avons mené avec Philippe Poutou, nous appelons à rassembler toutes les forces de gauche, militantes ou convaincues, dans le cadre de collectifs anticapitalistes larges afin d’être, ensemble, en capacité de renverser le rapport de force et de préparer les luttes sociales, démocratiques et environnementales à venir.

Poitiers, le 9 mai 2017.

Rappels :

La position politique du NPA à la sortie des présidentielles, en cliquant ICI

Le NPA a besoin de vous, y compris financièrement, faites un don ! Cliquez ICI


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 263765

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communiqués, évènements, actions  Suivre la vie du site Communiqués NPA86   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 7