NPA 86

L’avenir du cinéma sur le Grand Poitiers, se précise ! De cet avenir, nous n’en voulons pas.

mardi 13 juillet 2010 par Maryse DESBOURDES






Conseil Communautaire de Grand Poitiers du lundi 12 juillet 2010.

 Protocole d’accord entre Grand Poitiers, la Société CFA Atlantique et la société CGR

"Ce protocole est pour vous sans doute la fin d’un feuilleton qui, le moins que l’on puisse dire, n’a pas reçu un soutien unanime des professionnels du cinéma du Grand Poitiers.

Ce protocole règle la question de la construction du futur complexe de Fontaine le Comte.

Il entérine le monopole de CGR sur Grand Poitiers.


Votre choix d’autoriser l’agrandissement du multiplexe existant à Buxerolles et la construction d’un autre, revient dans les faits à construire en périphérie de la ville une vision surtout commerciale du cinéma, à l’image des hypermarchés qui y existent déjà.

Une étude de marché a été réalisée en 2006 puis une autre en 2009 par un des deux cabinets spécialisés agréés par le CNC (Centre National du Cinéma). Elles portaient sur la demande de la population de l’agglomération en cinéma.

Ces études font apparaître qu’un cinéma « art et essais » sur l’agglomération, s’il offrait 5 ou 6 écrans (contre un seul actuellement en centre ville et un autre au cinéma Le Dietrich) pourrait doubler sa fréquentation.

Le projet de Grand Poitiers ne prend en compte ni le résultat des études réalisées, ni les différentes demandes des professionnels du TAP, ni la réalité du Dietrich.


Vouloir mélanger dans un même lieu cinéma commercial et cinéma d’arts et essais est une aberration.
Tous les exemples dans les autres communautés d’agglomération infirment votre choix actuel.

CGR ne maintient son cinéma en centre ville que parce vous avez négocié avec eux la possibilité de leur payer un loyer ce qui revient à payer leur déficit en centre ville.

Face aux 25 salles de CGR, chiffre sur-dimensionné selon les études, il n’y aura que 4 salles art « et essai » 3 TAP + 1 Dietrich.

 Le cinéma art et essais, c’est plus que la projection de films...

  • il se propose d’éduquer le goût des jeunes à la diversité des films par des partenariats avec l’éducation nationale,
  • il montre à voir des films classiques ou d’autres continents et le tout en “Version Originale”,
  • organise des animations particulières autour du cinéma (conférences, festivals, ouverture aux associations locales avec débats sur les films, etc, ...),
  • c’est un lieu où l’ambiance et la convivialité n’ont rien a voir celles des temples de la consommation ou seul l’argent roi.

C’est pour cela que nous disons que le projet de Grand Poitiers sur l’offre de cinéma est mauvais et pas équilibré.

Vous expliquez que votre choix se fonde sur un déficit de TAP Cinéma de 300 000 euros.

Il ne s’agit pas d’un déficit mais de besoins de subventions présentés lors des différents scénarios proposés. Vous devriez préciser ce point afin de na pas laisser croire que le TAP Cinéma coûte aux contribuables poitevins.

Le personnel du TAP Cinéma est très inquiet en entendant vos propos !

En gros, par le protocole :

Il est décidé pour le TAP Cinéma la location de 3 salles à CGR : 180 000 euros annuels, mais il est aussi écrit que Grand Poitiers s’engage à mettre tout en œuvre pour que le TAP prenne à bail 3 salles de CGR.

Cela montre que :

  • vous engagez, ou voulez engager, c’est selon, le TAP Cinéma dans un protocole alors que celui-ci n’est pas d’accord, que les discussions ne sont pas terminées (drôle de conception de la démocratie !).
  • vous demandez à TAP Cinéma de payer avec des fonds public un loyer à une entreprise privée : le CGR,
  • la différence de loyer demandé par CGR, 50 000 euros serait payée par CFA Atlantique à CGR, mais avec quelle contrepartie ?
  • les travaux au Castille seront financés par le fonds de soutien CNC détenu par la Ville de Poitiers, encore des fonds publics au privé et pour quel montant ?
  • Grand Poitiers s’engage à signer un accord de programmation avec leTAP ! Ne s’agit-il pas plutôt d’un accord de programmation avec CGR ?

Nous nous interrogeons ! Quelle est la nature des informations confidentielles évoquées à “l’article 4” du protocole ???

 Nous voulons qu’à l’automne soit mené un grand débat public...

Un débat qui réunisse

des états généraux du cinéma sur le Grand Poitiers

entre :
  • Les élus,
  • Les exploitants de Cinéma TAP et Dietrich,
  • Les personnels,
  • Le TAP scène nationale,
  • Les maisons de quartier,
  • Les associations,
  • Les spectateurs,
  • Les citoyens."

Le protocole (en fichier joint) a été voté à l’unamimité, moins :

  • l’abstention des Verts
  • le vote contre de Maryse au nom de notre liste "’Pour une Alternative à Gauche"

Documents joints

Délibération CAP 12 juillet 2010-1 projet convention cinema

13 juillet 2010
Document : PDF
435.1 ko

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 252228

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communiqués, évènements, actions  Suivre la vie du site Elue municipale "liste PAG"   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 156