NPA 86

Interventions de notre élue au Conseil municipal de Poitiers du 22 novembre 2010

mercredi 24 novembre 2010 par Maryse DESBOURDES

Maryse Desbourdes, élue « Pour une Alternative à Gauche », liste citoyenne soutenue par le NPA et les Alternatifs

Conseil municipal du 22 novembre 2010

  • Subvention à une entreprise qui fait des bénéfices
  • Subvention pour la guerre
  • Censure municipale
  • Maison de Quartiers : que faire ?







 Subvention à une entreprise qui fait des bénéfices...

Mise à disposition du parc des expositions à titre gracieux au comptoir français de la quincaillerie (Délibérations 2).








« Nous sommes contre cette délibération d’une somme de 16 925, 28 euros. Le groupe COFAQ a un chiffre d‘affaires de ventes en progression constante (792 millions d‘euros TTC en 2009) ».















 Subvention pour la guerre...

Subvention à la section poitevine de l’union nationale des combattants liée aux dépenses supplémentaires lors de leur 80éme congrès sous les chapiteaux suite à la fermeture temporaire du parc des expositions (Délibérations 3).











« Nous sommes contre cette subvention exceptionnelle. L’UNC est une association qui défend le monde combattant, son mot d’ordre est "UNIS COMME AU FRONT". Une collectivité ne doit pas subventionner une association qui vénère la guerre, c’est contraire à nos valeurs. »











 Censure municipale...

A propos du forum organisé par le comité contre la répression des mouvements sociaux (Délibération n° 5).


« Le comité contre la répression des mouvements sociaux avait annoncé plusieurs semaines avant le week end des 13 et 14 novembre qu’il organisait un forum au cours duquel seraient présents trois auteurs (M. Rigouste, X Rothea et L. Jacqua) concernant les thèmes suivants : la prison, les Roms, le sécuritaire.

Ce forum a été annoncé devant se tenir au centre socioculturel des Trois Cités, avec l’accord du Conseil d’Administration de cette Maison de Quartier, accord voté le 22 juin 2010.

Or quelques jours avant la tenue de cette réunion, alors que affichettes, tracts et annonces ont été largement distribués et connus, que des associations poitevines ont confirmé leur présence, des élus de Poitiers ont prévenu par téléphone le président du conseil d’administration- par ailleurs participant actif du comité contre la répression des mouvements sociaux -que le forum ne pouvait pas se tenir au centre des trois cités.

Il y avait selon eux des menaces de la préfecture de supprimer les subventions au centre socio culturel des 3 cités si le forum était maintenu aux 3 cités, tout en insistant fortement sur le fait qu’il y avait « mélange des genres » d’être président du conseil d’administration et militant au comité anti repression.

Face aux menaces de supprimer les subventions au centre, le président du conseil d’administration des 3 cités a alors démissionné le 8 novembre et le forum s’est tenu aux salons de Blossac, solution proposée par le maire.

Nous tenons à exprimer notre vive protestation contre ce qui peut s’assimiler à la fois à une tentative de censure à l’encontre du comité anti repression et de chantage vis-à-vis de la Maison de Quartier.

Il y a eu, à l’évidence une ingérence de la mairie dans les affaires du centre des 3 cités et cela est contraire aux principes d’autonomie de fonctionnement des maisons de quartier. C’est quoi « le mélange des genres » dont vous parlez ?

Ne serait-ce pas plutôt une position très conciliante en réponse aux menaces de la préfecture ? »

 Maison de Quartiers : que faire ?...

Conventions pluriannuelles d’objectifs Maison des 3 quartiers et Beaulieu (Délibération N° 27).

« Il y a désengagement de l’état et cela va avoir pour conséquences une baisse des budgets de fonctionnement de 5% dans les maisons de quartier que la municipalité impose.

C’est un choix qui tourne le dos à une politique de réponse sociale nécessaire à la population, celle qui souffre le plus aujourd’hui des conséquences de la crise.

Vous ne pouvez pas demander aux responsables des centres de faire les coupes dans les budgets, il faut expliquer au contraire à la population ce que représente ce désengagement concrètement.

Quelle réponse allez vous donner à BEAULIEU à sa demande de postes ?

Il faut dénoncer ce désengagement et le combattre, organiser des mobilisations à Poitiers et dans les autres villes qui subissent aussi ces désengagements. »


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 252521

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communiqués, évènements, actions  Suivre la vie du site Elue municipale "liste PAG"   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 48