NPA 86
contre la politique d’immigration du gouvernement, pour la régularisation de tous les sans-papiers

Mobilisation le 28 mai contre le racisme

jeudi 12 mai 2011 par redac-npa86

Plus que jamais la politique actuelle du gouvernement vise à désigner des boucs émissaires : chasse aux sans- papiers, aux roms, lancement de débats racistes sur l’identité nationale puis sur l’Islam, nouvelle loi Besson pour réduire encore les droits des étrangers.

En désignant l’Étranger comme responsable de la crise du capitalisme, il s’agit avant tout de casser les solidarités et de diviser les classes populaires.

L’objectif est de dévoyer et d’affaiblir la lutte contre le développement des inégalités sociales et contre ceux qui poursuivent et accroissent leurs profits.

L’heure est venue de manifester fortement notre opposition à cette politique du rejet et de la peur et de résister de toutes ses forces à sa propagation.

Mobilisation nationale et unitaire
Samedi 28 mai
Manifestation à Poitiers
15h00 place du Palis de Justice

A l’appel du collectif local « D’ailleurs nous sommes d’ici » soutenu par (premiers signataires) : La CIMADE, Collectif contre les expulsions pour le droit de vivre en France, Ligue des Droits de l’Homme, Réseau Education Sans Frontières, Confédération Nationale du travail, Solidaires 86, SUD Etudiants, Les Alternatifs, Europe Ecologie-Les Verts, Mouvement des Jeunes Communistes, Nouveau Parti Anticapitaliste, NPA Jeunes, Organisation Communiste Libertaire, Parti de Gauche, Parti Communiste Français, Fédération Syndicale Unitaire (FSU)

Combattre tous les racismes !

En France, non au racisme d’Etat !

Plus que jamais la politique du gouvernement actuel vise à désigner des boucs émissaires : Chasse aux sans- papiers, aux Roms, lancement de débats à caractère raciste sur l’identité nationale puis sur l’Islam.

Cinq lois ont été votées en 7 ans pour réduire les droits des étrangers !

Sarkozy, Hortefeux, Guéant multiplient les discours xénophobes contre les immigrés ou les descendants d’immigrés. Au nom soi-disant de la laïcité ils stigmatisent l’Islam mais valorisent les racines chrétiennes de l’Europe !

En désignant l’Etranger comme responsable de la crise, ils cherchent à casser les solidarités et à diviser les classes populaires. L’objectif est de dévoyer et d’affaiblir la lutte contre le développement des inégalités sociales et contre ceux qui en profitent.

Ces discours contaminent à présent l’ensemble de l’espace public et une bonne part de la classe politique. La droite la plus réactionnaire, décomplexée revient sur le devant de la scène.

Le Front national = Front antisocial !

Le Front National se nourrit du désespoir de ceux qui subissent les inégalités grandissantes, fruits de 30 ans de politique néolibérale.

Aujourd’hui il essaie de se faire passer pour un parti social.

En réalité, lors de toutes les grandes mobilisations sociales le FN a toujours été dans le camp réactionnaire, contre ceux qui luttent pour leurs salaires, la défense des retraites, des Services Publics, pour le droit du travail, et contre le chômage. Xénophobe et raciste il revendique toujours la préférence nationale.

Loin de lutter contre les exploiteurs son « programme »vise à diviser les classes populaires afin de briser tout mouvement solidaire et d’émancipation.

En Europe, combattre le racisme sous tous ses états.

L’union Européenne organise la chasse aux étrangers à ses frontières avec le dispositif Frontex de coopération entre les polices européennes et celles des dictateurs.

Berlusconi a fait de l’Italie l’avant-poste de cette Europe forteresse tout en soutenant les dictatures dans les pays arabes côtiers.

L’accord de coopération avec la Libye de Khadafi faisait de ce dernier un gendarme efficace et sans scrupules de la lutte contre l’immigration clandestine. Début 2011 l’Europe était proche de signer avec cette même Libye un accord de « relations politiques d’immigration, d’énergie » au contenu similaire.

Même les révolutions arabes porteuses d’avancées démocratiques sont l’occasion d’agiter le spectre d’une « invasion » et de chercher à durcir encore les politiques migratoires des pays européens.

Vive la lutte des sans-papiers !

Les travailleurs sans-papiers ont montré par des luttes multiples souvent longues leur volonté de vivre au grand jour et de bénéficier légitimement de droits sociaux.

Premières victimes de la crise, ils sont une main d’œuvre au rabais, sans droits, ce qui vise à mettre les salariés en concurrence.

Leurs luttes rejoignent les nôtres et font progresser les droits de tous. La division des travailleurs ne profite qu’aux patrons.

Quelque soit la nationalité, ou la couleur de la peau c’est tous ensemble qu’il faut lutter contre l’exploitation, pour l’augmentation des salaires, le droit à l’emploi, des conditions de travail acceptables, des droits sociaux pour tous et toutes. Aujourd’hui il faut soutenir les travailleurs tunisiens qui réclament un accueil décent en France.

CONTRE LE RACISME ET LA POLITIQUE D’IMMIGRATION DU GOUVERNEMENT :
  • Régularisation de tous les sans-papiers, Arrêt des expulsions, ouverture des frontières,
  • Arrêt des patrouilles Frontex, fermeture des centres de rétention,
  • Soutien aux révolutions des peuples arabes,
  • Solidarité entre les peuples de chaque coté de la méditerranée,
  • Annulation de la dette qui étrangle l’économie des pays, facilite le pillage des richesses et contraint les populations à émigrer.

Pétition nationale ici


Documents joints

16 mai 2011
Document : PDF
95.1 ko

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 291784

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ils, Elles sont en lutte  Suivre la vie du site Pour d’autres raisons, mais ils, elles, le sont (en (...)   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 96