NPA 86

Compte rendu du meeting Front de gauche à Poitiers

dimanche 12 février 2012 par Un militant intéressé

Le meeting du Front de gauche à Poitiers, le 10 février 2012, a rassemblé 400 personnes environ.

Claude Debons (Gauche unitaire), Eric Coquerel (Parti de gauche) et Pierre Laurent (Parti communiste français) étaient les orateurs nationaux.

Tous les candidates aux législatives et leurs suppléants puis la dirigeante locale des jeunesses communistes et un représentant local et national du M’PEP sont intervenus dans une première partie.

Le discours fait par un représentant des Fonderies a été chaleureusement applaudi.

Un dirigeant départemental de la CGT, a fait un discours intéressant et combatif. Son appel à voter pour le Front de gauche engageait-il toute la CGT ? On espère que les vieux réflexe de syndicat-courroie de transmission du "Parti" ne sont pas de retour.

Il y avait des drapeaux PCF, des drapeaux PG, mais pas de drapeau "Front de gauche". Le Front de gauche reste un cartel d’organisations, sans place réelle pour les militants n’adhérant à aucun de ces partis. Le PCF aime à y montrer sa suprématie.

Ces réserves étant faites, c’est une forme d’unité de la gauche antilibérale qui a été réussie pour ces élections.

La critique du capitalisme et de la dette illégitime, la dénonciation de la fausse image de l’Allemagne portée par Sarkozy, l’opposition aux politiques d’austérité menées en Europe tant par la droite que par les PS : les convergences sont nombreuses entre le programme des antilibéraux et celui des anticapitalistes.

Face aux deux politiques (droite et PS) de soumission aux marchés financiers, face à l’extrême-droite qui prospère comme force "anti-système" tout en nourissant de son idéologie le pouvoir en place qui est chaque jour plus xénophobe et déterminé à briser les résistances syndicales et autres, une gauche radicale puissante et pluraliste est nécessaire, plus que jamais. Elle ne se fera pas sans les forces qui se reconnaissent actuellement dans la campagne de Mélenchon, même si nous sommes révulsés par les accents nationalistes de celle-ci.

Des éléments d’un programme alternatif sont assurément popularisés lors de cette campagne électorale par le Front de gauche.

La discussion se poursuit localement et ailleurs entre le NPA et plusieurs courants de ce cartel.

Un militant du NPA86


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 254595

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communiqués, évènements, actions  Suivre la vie du site A lire, à voir...   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 775