NPA 86

L’austérité à l’épreuve du local

dimanche 31 mars 2013 par redac-npa86

Lors de l’assemblée générale de la CGT s’étant déroulée Vendredi 29, étaient invités environ 150 agents territoriaux de la ville et du CCAS de Poitiers, pour débattre avec les syndicalistes sur le bilan de la gauche au pouvoir.

Est ressorti de cette réunion l’idée unanimement acceptée que nous sommes plongés dans un climat austéritaire avec notamment une casse du service public (voir la vente du théâtre de Poitiers) , ou encore une réduction de la masse salariale dans différentes entreprises (voir l’article du 26 mars sur les licenciements d’Aubade). Néanmoins, à ce constat généralisé déplorable pour les usagers des services publics ainsi que les populations touchées par cette avancée brutale de la précarisation du droit du travail (l’accord national interprofessionnel) s’ajoute une nouvelle vague austéritaire, cette fois directement liée à la question du local. En effet, a été décidé très récemment, une coupe budgétaire dans le financement des collectivités locales, celles-ci se verront donc amputées d’1,5 milliards d’euros. Ainsi donc, nous nous apercevons qu’il s’agit là ni plus ni moins qu’une dépossession totale de nos moyens de subsistance face à la marchandisation généralisée de tous les biens communs. Ce constat est d’ailleurs partagé par Franck Bugeaud, le secrétaire de la CGT des Territoriaux, qui avoue qu’en raison de cette cure d’austérité décrétée par nos institutions républicaines, se développent des pratiques professionnelles faisant appel selon lui à plus de fléxisécurité de la part des employés envers leurs professions. Ainsi donc, non contents de devoir réajuster leurs prétentions salariales à la baisse en raison de la "crise", les salariés devront en outre revoir leurs méthodes de travail. Une manière comme une autre de détricoter le droit du travail pourtant obtenu après de longues luttes sociales.

Le NPA 86 soutient donc fermement toutes les luttes actuelles et à venir, il fera d’ailleurs tout pour que ces dernières s’amplifient et se coordonnent, en exigeant une revalorisation des salaires à 1700 € minimum, ainsi qu’une interdiction totale des licenciements, de quelques formes qu’ils soient !


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 262281

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communiqués, évènements, actions  Suivre la vie du site Communiqués NPA86   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 34