NPA 86

Communiqué du NPA. La gratuité des transports publics à Poitiers, c’est possible !

jeudi 7 novembre 2013 par redac-npa86

La gratuité des bus à Poitiers c’est possible, comme à Aubagne ou encore à Tallin en Estonie. Tout cela est une question de choix politiques.

Les impôts ont augmenté à Poitiers ainsi que le tarif des bus, 2% par an. Plus la TVA qui est passée de 5.5% à 7 % et qui va encore augmenter à 10% au 1 janvier 2014.

Les tarifs des bus ne sont pas en fonction des revenus et il faut être très pauvre (et le prouver) -seulement par abonnement - pour payer moins.

L’idéologie capitaliste aujourd’hui fait penser que ce qui est gratuit n’a pas de valeur. C’est, pour sûr, ce que les élus de la majorité municipale n’ont pas arrêté d’affirmer pendant 6 ans avec un mépris total pour notre proposition.

Nous l’avons déjà dit, la gratuité des transports n’est pas une idée utopique, c’est juste le choix d’une autre répartition des richesses, celui de l’égalité ; un choix aussi bien urgent et utile socialement et écologiquement.

Que l’UMP reprenne cette idée prouve que ce que nous défendons depuis 6 ans n’est pas une illusion gauchiste.

Cependant, il ne faudrait pas que ces derniers oublient qu’ils se sont gaussés à la simple évocation de cette mesure aux précédents Conseils Municipaux. De plus, il ne suffit pas de défendre une idée généreuse pour la réaliser correctement.

A vrai dire, la démarche de l’UMP s’inscrit dans une stratégie électoraliste et démagogique pour ratisser large, pour apparaître réaliste et proche du peuple.

Or, il n’ en ait rien. Il y a bien une gratuité de droite et une gratuité de gauche. En effet, les amis des riches refusent d’augmenter le versement transport -payé par les entreprises- et voudraient faire peser la mise en œuvre de cette mesure à l’intégralité de la population et notamment aux classes populaires en augmentant de manière substantielle les impôts locaux -impôts dits proportionnels -.

L’idée de gratuité proposé par le NPA est synonyme du développement d’un service public de qualité, d’une vision écologique et sociale de la ville, d’une volonté d’installer une démocratie permanente entre élus, travailleurs de Vitalis et habitants de tous les quartiers dans la gestion de ce bien commun.

Non l’UMP ne fera pas oublier toutes les injustices et les divisions qu’elle a semée et continue à répandre.

Poitiers, le 6 novembre 2013.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 252521

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communiqués, évènements, actions  Suivre la vie du site Communiqués NPA86   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 36