NPA 86

Appel du NPA86 pour prendre la rue à gauche. Toutes et tous dans la rue le 12 avril !

mardi 1er avril 2014 par redac-npa86

Notre démarche, unitaire, s’adresse localement au Front de Gauche (avec qui nous co-organisons déjà l’événement), à Lutte Ouvrière, à EELV, mais aussi à l’ensemble du mouvement associatif et syndical, sportif et culturel. En une phrase à toutes celles et ceux qui s’opposent à la politique du gouvernement.

Un bus est mis à disposition des manifestants aux départs de Poitiers et Châtellerault.

Vous pouvez prendre contact au près de nous : contact npa86.org ou npajeunes86 gmail.com

 Après la sanction électorale, Valls premier ministre.

Hollande nous provoque, combattons-les !

Une raclée historique

Dans l’ensemble des villes, le PS a été mis en difficulté, voire en échec total. C’est 155 villes qui sont passées de la gauche à la droite. A travers ces résultats, c’est la politique menée depuis deux ans qui a été rejetée : le pacte et le crédit d’impôt compétitivité, le pacte de responsabilité, les 50 milliards de réduction de dépenses publiques. Politique qui n’a de cesse de s’attaquer au monde du travail, en laissant faire les licenciements, en aggravant le chômage et la précarité, loin très loin des promesses du candidat Hollande.

La sanction du gouvernement s’est d’abord manifestée par une l’abstention de l’électorat de gauche. Elle exprime l’immense fossé qui sépare le pouvoir des électeurs et marque le ras l’bol de la gauche libérale, particulièrement dans les classes populaires. Toutes les affaires de ces dernières semaines, le climat de magouilles permanent ont renforcé encore le choix de ne pas aller voter.

Au profit du FN et de la droite

Il y a là une nouvelle manifestation d’une crise de la démocratie qui profite essentiellement au FN. En dénonçant l’UMPS, forme moderne du « tous pourris », en se présentant comme un parti légitime quoique non institutionnel, le FN a leurré un certain nombre d’électeurs sur le fait qu’il incarnait la nouveauté. En faisant élire plus de 1200 conseillers municipaux, en raflant plus de 10 villes, le FN confirme une présence constante, durable dans les quartiers, résultat en partie d’un travail de terrain tenace et démagogique. Ces élections sont une nouvelle démonstration qu’il n’est pas possible de combattre le FN sans combattre les politiques qui font son lit et nourrissent sa démagogie.

La droite est la première bénéficiaire de la défaite de la gauche grâce à une mobilisation forte de son électorat. Nul doute que cette droite sort renforcée de ces élections malgré les affaires, et qu’elle va peser lourdement pour que le gouvernement de Valls accélère sa politique de sabotage des acquis sociaux et des cadeaux au patronat. Mais ces élections n’ont pas mis fin à la guerre des chefs, bien au contraire. La crise politique continue donc son œuvre aussi à droite.

Un « gouvernement de combat » à combattre

Au lendemain de cette raclée électorale, Hollande a donc entendu les électeurs…de droite. En nommant Valls comme premier ministre et en lui donnant comme feuille de route, l’accélération de la politique menée depuis deux ans, Hollande tourne ainsi définitivement le dos à l’électorat de gauche.

Face à cette situation, le NPA appelle à construire une alternative d’ampleur aux politiques de reculs sociaux et démocratiques que mènera ce gouvernement Valls. Ce combat ne sera gagné que par nos mobilisations. Pour cela, l’opposition de gauche au gouvernement PS-Medef doit avancer, et la gauche sociale et politique doit reprendre la rue. C’est cela que nous porterons, avec d’autres, dans la manifestation unitaire du 12 avril, "Maintenant ça suffit".

 LE 12 AVRIL : MARCHONS CONTRE LE GOUVERNEMENT,

LA DROITE ET L’EXTRÊME DROITE

Un bilan catastrophique pour les travailleurs/euses

Le bilan de deux ans de présidence Hollande est sans appel. Le chômage continue sa hausse désespérante avec plus de 5 millions de personnes sans emploi digne de ce nom. La politique anti-immigréEs de Valls s’est inscrite dans la suite de celle des Sarkozy-Hortefeux. Les maigres engagements écologiques sont remis en cause. La répression des mouvements syndicaux, sociaux ne connaît pas de pause.

Les élections municipales donnent la réponse électorale : après avoir rempli les rues ces derniers mois, les idées réactionnaires de la droite et de l’extrême-droite remplissent les urnes et envahissent les conseils municipaux.

Pourtant depuis des semaines, des mois, les ripostes aux attaques patronales et gouvernementales n’ont pas disparues. Dans les entreprises qui licencient, dans le commerce, la santé, le nettoyage, à la Poste, la SNCF, à Notre-Dame-des Landes., pour le droit au séjour ou au logement, chaque jour les résistances ne marquent pas de pause. Mais avec des luttes trop souvent isolées, les succès restent ponctuels, partiels.

Maintenant, ça suffit !

En écho au Y’en a marre des sans papiers, Re’zo re (trop c’est trop breton), le Ya basta, de nombreux mouvements sociaux, la marche du 12 avril exprime d’abord notre ras-le-bol face à cette politique du gouvernement PS-MEDEF et contre la montée de l’extrême droite.

Toutes et tous sommes convaincuEs de la nécessité d’un affrontement avec le gouvernement Valls et le patronal. Il nous faut construire la mobilisation à partir des entreprises, des quartiers, pour la défense du service public dans la santé, dans l’éducation, de l’égalité hommes/femmes, d’une alternative au productivisme. Cette mobilisation doit se construire par des grèves, des manifestations de rue et le 12 avril ne doit être qu’un début, autour de revendications dont la satisfaction commencerait à modifier vraiment nos conditions de vie et de travail et à redonner l’envie et l’espoir d’un changement radical de société.

  • REJET DU PACTE DE RESPONSABILITÉ
  • INTERDICTION DES LICENCIEMENTS ET SUPPRESSION DE POSTES
  • UN SEUL CONTRAT DE TRAVAIL : LE CDI
  • ÉGALITE DES DROITS POUR TOUTES ET TOUS
  • RÉGULARISATION DE TOUS LES SANS PAPIERS
  • ARRÊT ET ANNULATION DE TOUTES POURSUITES JUDICAIRES CONTRE LES MILITANT(E)S
  • RÉDUCTION MASSIVE TEMPS DE TRAVAIL SANS PERTE DE SALAIRE
  • ARRÊT DU NUCLÉAIRE ET DES PROJETS INUTILES
  • MISE EN ŒUVRE D’UNE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

 Vous pouvez télécharger le tract maquetté du NPA ici en format PDF


Documents joints

2 avril 2014
Document : PDF
748.3 ko

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 258036

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communiqués, évènements, actions  Suivre la vie du site Communiqués NPA86   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 107