NPA 86

Intervention de Christiane Fraysse pour "Osons Poitiers" au Conseil Municipal de Poitiers (4/04/14)

samedi 5 avril 2014 par redac-npa86

Cette séance de conseil est à la fois le dernier acte de la campagne municipale et le premier acte de la nouvelle mandature avec l’élection du maire.

J’ai été tête de liste pendant cette campagne de la liste « Osons Poitiers, écologique, sociale, solidaire et citoyenne » . Cette liste a obtenu 15, 05% des suffrages exprimés et a donc 4 élus, représentatif de notre rassemblement : Jacques Arfeuillère pour les deux composantes du front de gauche Parti de gauche et ensemble, Manon Labaye pour le Nouveau Parti Anticapitaliste, et Thierry Grasset et moi pour Europe Ecologie les Verts.

Ce rassemblement que certain qualifie à l’envi d’extrême gauche est tout simplement un regroupement non seulement de 4 organisations politiques mais aussi de citoyens engagés non encartés puisque 30 des 53 colistiers ne sont pas adhérents d’un parti. En revanche chaque colistier est écologiste et de gauche.

Nous avons tous cet objectif de lutter concrètement et localement contre le dérèglement climatique et contre l’austérité. Nous proposons une politique sociale et écologiste.

Nous sommes dans l’opposition certes, mais nous aurons dans cette assemblée le même comportement que dans la campagne, sans coup bas et en respectant chacun, même si nous avons des opinions différentes.

Le respect c’est d’abord veiller à la liberté d’expression.

La liberté d’expression sous toutes ses formes, même artistique, lorsque j’entends comparer l’humoriste qui nous a accompagné pendant cette campagne à Dieudonné, je comprends dans quel état de confusion peuvent être les électeurs lorsque ceux qui prétendent les représenter ne sont pas capables de mesure et confondent blessure d’amour propre avec injures ou diffamation.

Pour que la liberté d’expression puisse s’exercer, non pas pour nourrir une attitude contestataire mais pour que le débat puisse exister dans cette assemblé pour que l’on puisse réellement prendre des décisions de vote et faire comprendre le sens du vote, nous faisons plusieurs propositions :

D’abord la mise en ligne avant les conseils municipaux, en même temps que la commission des finances, des projets de délibérations, accessibles au public , comme cela se fait à la région Poitou-Charentes par exemple.

Cette mise à disposition des informations peut contribuer dans une moindre mesure peut être mais c’est un premier pas, à susciter l’intérêt de nos concitoyens envers ce qui se décide en conseil municipal et communautaire.

Nous ne pouvons pas rester indifférent au fait que quasiment un électeur sur deux ne s’est pas intéressé à la constitution de cette assemblée.

Notre légitimité à tous est bien faible, il ne faudra pas l’oublier pendant ce mandat, certes nous sommes investis par l’élection mais de quelle façon. Il est donc impératif de solliciter les citoyens sur les choix que nous ferons, que ce soit dans la majorité ou dans l’opposition.

La fatalité, le désintérêt, la défiance, habitent les abstentionnistes. Combien de fois avons nous entendu pendant la campagne : « de toutes façon une fois que vous êtes en place vous n’en avez plus rien à faire de nous, vous décidez tout seul ».

Ce message là tous les candidats à l’élection l’ont entendu et bien je souhaite que tous les élus en tire les conséquences. Nous devons non seulement informer mais consulter écouter et pour notre part, membres de l’opposition nous faire l’écho et également faire des propositions qui répondent aux besoins ou aux attentes exprimés.

Donc dans ce conseil, nous porterons les convictions qui nous animent nous sommes soucieux du bien être des poitevins, qui passe par des conditions de vie saine. C’est pourquoi nous veillerons et serons attentifs à ce que les mesures efficaces et immédiates soient prises pour rendre respirables les rues de Poitiers aussi bien pour les piétons, les cyclistes, les enfants dans les poussettes et aussi les automobilistes et leurs passagers qui sont finalement les plus exposés dans leur véhicule.

Dans cette campagne, j’ai signé la Charte Anticor, anticorruption qui prévoit un certain nombre de mesure pour assainir la vie démocratique, la première c’est le non cumul des mandats, la réalité d’une ville est suffisamment complexe, les difficultés écologiques, sociales et économiques suffisamment nombreuses pour qu’on s’y intéresse et que l’on s’y consacre à temps plein.

La deuxième mesure phare est de nommer à la commission des finances un membre de l’opposition.

Et toujours pour rester dans le sujet des délégations nous proposons que l’adjoint en charge des finances soit différent de celui en charge du personnel, ceci non pas pour contester tel ou tel mais afin que la masse salariale ne soit pas considérée comme la variable d’ajustement la plus facile à actionner, au détriment de la qualité du service public et des conditions de travail du personnel.

Et il faudra faire des choix face aux restrictions budgétaires qui s’annoncent consécutives à la baisse des dotations de l’Etat, vu que celui ci n’a décidemment pas changé de cap.

La liste « Osons Poitiers, écologique, sociale, solidaire et citoyenne » a fait un certain nombre de propositions concrètes, mais a aussi porté une conception différente du mode de prise de décision et de relation de proximité entre les élus et les citoyens, privilégie les choix d’investissement humain avant les infrastructures, et a une conscience aigue de la nécessité d’agir face à l’urgence climatique.

Ce sont ces valeurs que nous porterons dans ce conseil.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 252803

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communiqués, évènements, actions  Suivre la vie du site Communiqués reçus   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 35