NPA 86

Revivez notre journée de formation "Réforme et Révolution".

lundi 25 janvier 2016 par redac-npa86

Photos, vidéos, compte-rendu.

Comme à chaque initiative publique du NPA86, nous vous proposons désormais un compte-rendu écrit, photographié et filmé.

Vous trouverez donc ci-dessous quelques photos, et, surtout, les deux vidéos de près d’une heure avec les deux interventions de Patrick Le Moal.

Rappelons qu’il s’agissait d’une réunion de formation, sur l’ensemble de la journée du samedi 23/01. Pas une réunion publique de 2 ou 3 heures un soir de semaine.

27 personnes ont participé à cette dernière, certains seulement le matin, d’autres seulement l’après-midi, avec toujours au moins un vingtaine de présents pour écouter et/ou débattre.

Tous les âges étaient représentés. Une mixité fort appréciable pour les débats, qui permettait d’avoir des approches différentes qui, loin de s’opposer, se complétaient.

Qu’est-ce qu’une révolution ? Comment sait-on qu’on a le pouvoir ? Comment détruire l’Etat et qu’est-ce que l’Etat ? A-t-on besoin d’un Etat ? Peut-on faire une révolution sans une Utopie ? Le contre-discours permet-il de gagner l’hégémonie idéologique ? Voici quelques questions qui ont pu être posées. Mais nous avons également discuté de la construction nécessaire d’une nouvelle organisation politique, un parti, ou bien un mouvement, un "bloc", qui représente l’ensemble des aspirations à un changement de société et qui permette de redonner une conscience de classe collective aux opprimés, à celles et ceux d’en-bas.

Il a également été affirmé l’impossibilité de faire une révolution de manière minoritaire. C’est d’abord par la mobilisation sociale que doit s’engager la lutte pour un autre monde. En premier lieu parce que c’est par la lutte massive que l’on met en branle le pouvoir, mais aussi parce que la mise en mouvement de millions de personnes change les consciences de ces derniers, et permet ensuite la mise en place de contre-pouvoirs : auto-organisations politiques et sociales.

Finalement, réforme ou révolution ? En fait, nous avons affirmé être des révolutionnaires pro-réformes. Si des réformes vont dans le bon sens, nous pensons que nous devons les soutenir. Mais une révolution ce n’est pas une accumulation de bonnes réformes. C’est une prise de pouvoir d’une nouvelle classe sociale (celles et ceux d’en bas) sur une autre classe sociale (la bourgeoisie, les dominants). C’est aussi une remise en cause profonde et totale de la société en place, un point de rupture : rejet de l’exploitation, de la domination masculine, de l’hétérosexualité comme norme, de la pollution...

La Révolution, nous ne l’attendons pas comme le Messie. Nous sommes simplement convaincus qu’elle est nécessaire. Et comme nous constatons que la période actuelle n’est pas révolutionnaire, nous invitons chacun à regarder la vidéo revenant sur le Bloco de Esquerda. Comment des révolutionnaires peuvent agir aujourd’hui, sans révolution ? D’abord en participant à la construction de toutes les luttes décisives (comme sur l’Etat d’urgence dans la période), puis en construisant une organisation qui puisse représenter notre camp social, une expression de la masse des exploités, pour changer la vie, par la révolution...


Portfolio

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 263559

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communiqués, évènements, actions  Suivre la vie du site A lire, à voir...   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 191