NPA 86

Réaction du NPA à un article sur Nuit debout et Osons Poitiers

vendredi 6 mai 2016 par redac-npa86

Le NPA souhaite réagir à l’article publié dans la NR intitulé « Osons Poitiers décrypte les Nuits debout ». Le NPA de Poitiers est à la fois membre fondateur de Osons Poitiers, mais, dans le même temps, de nombreux militants du NPA participent aux Nuits debout. Or, l’article publié nous met mal à l’aise vis-à-vis du mouvement Nuit debout. En effet, nous soutenons et participons depuis le début à cette initiative, car nous avons vite compris que ce mouvement peut être porteur de nouvelles formes de luttes et de politisations. Nous ne sommes aucunement attachés à un dogme organisationnel. Si Nuit debout permet de reconstruire du neuf, pour défendre les idées anticapitalistes, alors nous pensons que c’est là qu’il faut être pour militer. Il n’y a pas à mettre les luttes en concurrence, Osons Poitiers a une temporalité différente qu’un mouvement social comme Nuit debout.

L’article revient sur des désaccords internes au rassemblement Osons Poitiers, concernant par exemple la pertinence des analyses et discours développés dans Nuit debout (qui seraient parfois chiants – comme si les différents partis de gauche n’étaient pas chiants), mais aussi sur la tenue d’AG non-mixte pour les femmes le demandant.

Le NPA défend sans hésiter la tenue d’AG non-mixte, il s’agit d’un acquis du mouvement féministe, permettant à de nombreuses femmes de parler des problèmes de sexisme existant au sein même des mouvements sociaux, et de s’organiser pour en finir avec l’ordre patriarcal. Par ailleurs, ces AG non-mixte sont ponctuelles, et de nombreux hommes participent à la lutte féministe.

Nous sommes aussi enthousiastes sur le fait que, avec Nuit debout, des personnes se retrouvent, discutent, tâtonnent, même si parfois on pense avoir la réponse à leur place. Ce qui fait force à Nuit debout, c’est justement l’écoute des positions des autres, la remise en cause des siennes (parfois), la mutualisation de toutes… Lorsque l’on voit le niveau de décrépitude de la gauche aujourd’hui, on devrait se donner entièrement à de telles expériences. Le mouvement contre la loi travail, toutes les luttes écologistes et sociales méritent un mélange des savoirs-faire militants avec les Nuits debout, lieu de convergence des luttes.

Enfin, nous ne nous reconnaissons pas, non-plus, dans le passage expliquant que les anarchistes (lesquels ?) tenteraient de récupérer le mouvement. Cela est faux. De nombreux militants anarchistes militent dans Nuit debout, et ne font pas de « récupération ».

L’article que vous publiez montre que Osons Poitiers serait extérieur aux Nuits debout. C’est le cas pour nombre de personnes de Osons Poitiers, mais pas du NPA. Pour être en phase avec nos idées et notre militantisme, nous souhaitions dire publiquement nos positions pro-Nuit debout, en se désolidarisant des propos – sus-nommés - de membres de Osons Poitiers, publiés dans votre journal.

Nous sommes pour le pluralisme d’idées, et Osons Poitiers (entres autres) permet cela. Que chacun développe ses arguments est une bonne chose, le NPA en publie d’ailleurs sur son site. Mais à partir du moment où « Osons Poitiers » n’a pas de position commune, il faut citer les intervenants au risque d’assimiler des personnes à des positions qu’ils ne partagent pas et les mettent mal à l’aise dans leur intervention militante.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 252416

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communiqués, évènements, actions  Suivre la vie du site Communiqués NPA86   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 28