NPA 86

Dieudonné : l’antisémitisme remis au goût du jour.

vendredi 31 janvier 2014 par redac-npa86

Prenons Parti n°6 janvier 2014.

Cette analyse n’a pas vocation à répondre à l’actualité concernant la polémique sur Dieudonné mais bien à traiter le problème sur le fond. En ce sens, d’autres articles concernant l’extrême-droite et la Palestine, ou encore la posture de Manuel Valls dans cette affaire, seront traités sur le site www.npa86.org très prochainement. AS

Certaines valeurs anticapitalistes ne sont pas négociables. Nous portons dans nos gènes idéologiques la force et la conviction de l’antiracisme. Nous sommes de tous les combats pour lutter contre ce poison, qu’il s’agisse de la défense des Roms et des sans-papiers, mais également dans notre lutte contre l’islamophobie et l’antisémitisme.

En ce sens, le phénomène Dieudonné est à prendre au sérieux. Son audience, ainsi que celle de son ami Soral, est incroyablement développée sur le net et dans les quartiers populaires. Se targuant l’un et l’autre d’être seuls contre tous, avec la marque affichée de l’antisionisme, ils véhiculent librement des propos clairement antisémites et complotistes du moins pour ceux qui ne font pas semblant de ne pas les comprendre.

Leur vison complotiste du monde tente de mettre le sioniste (qui est soit juif soit à la botte d’Israël) derrière les manettes de la finance mondialisée. A partir de ce constat, il faudrait donc rassembler tous les autres, de l’extrême-droite à l’extrême-gauche (du moment qu’ils ne soient pas juifs). Soral n’hésite effectivement pas à mettre sur le même plan des personnages antagoniques comme le Che et Vladimir Poutine, ou encore le Général de Gaule ! Son slogan : « Gauche du travail et droite des valeurs ». Son site : « Egalité et réconciliation ».

Un phénomène nouveau ?

Il ne s’agit ni plus ni moins qu’une forme nouvelle d’un fond très ancien. Le rapport entre le socialisme (la gauche du travail) et le nationalisme (la droite des valeurs), lié à un antisémitisme comme ciment national, est un néo-nazisme assumé. Soral critique les patrons et les banquiers (surtout qu’ils sont pour lui juifs ou manipulés par les juifs) et critique les homos (qui sont au moins aussi pire que les juifs).

Autre symptôme de « néo-nazisme », le culte de la personnalité, ou plus exactement le culte du chef. L’homme providentiel contre qui tout le haut monde se déchaine parce qu’il a compris la fourbe manoeuvre que personne d’autre ne peut comprendre sans lui.

Même si c’est surtout Soral qui joue de cet aspect-là, Dieudonné, dans sa pièce de « victimisation » (comme l’a fait JM Le Pen avant lui) se donne le rôle d’un chef éclairé persécuté. Aussi incroyable que cela puisse paraître, c’est ici que toute la communication de Dieudonné et consorts se joue. Ils n’existent que parce qu’ils ne pourraient pas s’exprimer. Pourtant, nous n’avons jamais entendu autant parler d’eux et ils se disent bâillonnés…

Pendant ce temps là, Dieudonné reste l’ami proche de Soral après avoir été celui de Jean-Marie Le Pen, et grâce à son audience fait passer ses idées sous couvert d’humour.

« Peut-on rire de tout ? »

Sûrement, il est possible de rire de tout. Le problème pour Dieudonné, c’est qu’il rie des juifs mais ne combat pas l’antisémitisme. Si une féministe fait une blague machiste sur les femmes, alors nous pouvons prendre son humour comme « noir » ou ironique, mais lorsque Dieudonné s’en prend aux juifs et que dans le même temps il se présente sur une liste aux Européennes de 2009 avec des négationnistes et des racistes, alors il ne fait pas rire mais fait de la politique.

N’en déplaise à Dieudonné, et ceux qui l’aiment, le bourgeois, comme le prolo, n’a ni patrie ni religion. La seule solution pour celles et ceux qui veulent en finir avec le capitalisme est de s’unir contre les classes dirigeantes et son système. Dans cette perspective, juifs, musulmans, athées, noirs, blancs et tous les autres seront unis pour dégagez les riches, les racistes et autres capitalistes. Dieudonné et sa bande seront de l’autre côté de notre barricade et si ce n’est pas le cas, ils nous tireront dans le dos.

AleK Salvaje


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 285748

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Nos publications  Suivre la vie du site Documents   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 3527