NPA 86

Bonnets Rouges : la lutte de classe, toujours.

jeudi 16 janvier 2014 par redac-npa86

Un de nos camarades du PG86 dans le journal « Le Peuple Citoyen » de décembre 2013 signe un article intitulé « Ecotaxe : Les Bonnets rouges ne sont pas des Bonnets Phrygiens. » P.4.

Dans cet article, le NPA est mis en cause parce que participant au mouvement des Bonnets Rouges ou plus exactement parce que nous serions « dans un côte à côte curieux avec des gros patrons ».

Nous venons donc par ce billet apporter quelques réflexions pour enrichir le débat.

« A Quimper, les esclaves manifesteront pour les droits de leurs maîtres ». JL Mélenchon à propos de la manifestation de Quimper.

« Poutou (NPA) manifestera à Quimper avec le patronat, le FN et les identitaires  ». Politis

Nous mettons en exergue ces deux phrases car elles sont, pour nous, révélatrices d’une véritable malhonnêteté intellectuelle. En effet, nul besoin de rappeler, par exemple, que le FN n’a pas appelé à la manifestation.

De plus, les camarades mettant en cause le NPA font semblant de ne pas vouloir nous comprendre. Pire, ils font comme si nous étions d’accords avec le patronat et le FN… Pourtant, le patronat ne signerait pas un tel texte : Tract des camarades bretons du NPA

Le NPA défend effectivement la participation au mouvement des Bonnets Rouges. Cela ne veut pas dire que nous défendons, sans critique, les Bonnets Rouges… Nous participons en revanche au débat idéologique en son sein afin de ne pas laisser l’hégémonie à la droite ! Nous y allons, nous distribuons notre tract, nous nous battons pour être aux côtés des travailleurs (qui sont ultra-majoritaire dans les BR) et nous faisons un cortège propre justement parce que nous n’avons rien à voir avec la droite et le patronat ! C’est certes plus compliqué que d’organiser une manifestation 70km à côté, mais cela permet de faire de la politique, vraiment.

Par ailleurs, au-delà du débat sur les Bonnets Rouges, n’y a-t-il pas tout un tas d’autres luttes, dans lesquelles le PG et les autres, ainsi que le NPA, sont présents et où l’extrême-droite se faufile ? La lutte pour la liberté du peuple palestinien par exemple, où des antisémites et des intégristes religieux se retrouvent, ou encore la votation citoyenne pour la Poste dans laquelle il y avait le parti Debout la République… Doit-on pour autant laisser tomber la Poste et la Palestine ? Doit-on créer une lutte pure « à-côté » ? Dans le cas bretons, doit-on, sans les travailleurs (qui se retrouvent dans le mouvement des Bonnets Rouges) lutter pour les emplois et pour l’interdiction des licenciements ? On peut le faire, mais il ne faut pas s’attendre à de grandes victoires. Imaginons la force qu’aurait eu la gauche dans ce mouvement si les 3000 de Carhaix avaient été à Quimper dans le cortège lutte de classe ?

Pour en savoir plus :

Voici le texte d’un camarade breton du NPA : A Quimper, une mobilisation hors du commun

Concernant l’écotaxe, nous renvoyons à un article de Daniel Tanuro


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 303771

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Nos publications  Suivre la vie du site Documents   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 59