NPA 86

Philippe Poutou sur l’Etat d’urgence

jeudi 21 juillet 2016 par redac-npa86

Salut à toutes et tous,

L’état d’urgence est donc prolongé pour 6 mois de plus, voté à la quasi unanimité. C’est le premier aboutissement de la bataille politicienne de ces derniers jours. Une bataille strictement sur un terrain sécuritaire et patriotique. Les prises de gueule, les cris, les gesticulations ne portaient pas sur un débat de fond mais sur où il faut mettre le curseur dans leur délire réactionnaire. Contrôler un peu plus, un peu moins, qui peut contrôler, qui doit être contrôlé, enfermer ou pas les suspects, si oui combien de jours, mettre ou pas des bracelets électroniques ... que du bonheur.

Les Jacob, Wauquiez, Collard se sont lâchés encore une fois dans une surenchère haineuse. Ces gens là sont en guerre, en défense de la "république" attaquée. C’est a celui qui sortira la phrase la plus percutante. Pour eux, pas de problème, ils faut restreindre les libertés (celles des autres bien sûr), il faut changer le droit, pas de scrupule. Ils s’en prennent à un gouvernement qui ne ferait rien contre le terrorisme ou pas assez.

Les délires de cette droite, extrême ou forte, montrent qu’il lui est difficile de se distinguer d’un gouvernement qui mène déjà une politique ultra sécuritaire et qui se trouve déjà sur un terrain très "républicain". Quoi dire de plus si ce n’est faire de la surenchère.

Mais face au terrorisme, n’y a t’il rien d’autre à discuter, n’y aurait-il rien d’autre à tenter, d’autres réponses que celles maintes fois utilisées ? L’Etat d’urgence, la présence policière et militaire, la multiplication des contrôles n’ont-ils pas montré leurs limites voire leur inefficacité ? La video-surveillance si vantée par le shérif Estrosi n’a t’elle pas fait la preuve de son inutilité ? Et il faudrait continuer avec les mêmes solutions, sans réfléchir un peu, sans dénoncer la bêtise de ces fausses solutions qui ne peuvent qu’aggraver la situation ?

On étouffe de ces débats lamentables, de ces guerriers ou super héros de salon. Ils font joue-joue avec les émotions, ils spéculent sur les préjugés (les leurs comme ceux dans la société) sur les haines. Tout cela ne peut que se retourner contre nous, contre l’ensemble de la population. Oui nous sommes en danger.

Ne les laissons pas bousiller encore plus les choses. Quand on dit qu’il faut les dégager, c’est vraiment vrai. Combattre le terrorisme c’est combattre un système qui le produit, c’est combattre l’oppression, la misère, le colonialisme, l’impérialisme et les guerres qui vont avec. C’est combattre le pillage des richesses, la rapacité des possédants, le chômage, la précarité. C’est combattre le racisme, le patriotisme, tout ce qui peut diviser les peuples. Oui la réponse, ça passe par des politiques sociales, solidaires, par le partage des richesses, par la liberté de circulation des individus et des peuples. A l’opposé de ce qu’on nous prépare !

Philippe


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 306334

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Elections  Suivre la vie du site « Présidentielle 2017 »   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 166