NPA 86

Le 8 décembre : une journée de luttes sociales et écologiques.

lundi 10 décembre 2018 par redac-npa86

Samedi matin à Poitiers, plusieurs centaines de gilets jaunes se sont donnés rendez-vous au rond-point Auchan Sud à Poitiers. Depuis le 17 novembre, ils sont tous les jours sur le rond-point pour porter des revendications sociales : retrait des taxes, augmentation des revenus, retour de l’ISF. Deux autres lieux rassemblent des Gilets Jaunes : à Mignaloux (plutôt des salarié.e.s) et au Grand Large. Chaque weekend, le samedi plus précisément, une manifestation est organisée de Auchan jusqu’au centre-ville. Celle du 8 décembre a rassemblé plus largement, en nombre, mais aussi sociologiquement. En effet, outre les traditionnels Gilets jaunes, nous pouvions compter sur une présence significative de syndicalistes, en particulier de Solidaires, mais aussi sur des militant.e.s de Lutte Ouvrière, des anarchistes et des libertaires, et sur ceux du NPA. Bien évidemment, cela reste maigre vis-à-vis des besoins réels : c’est-à-dire l’implication massive du mouvement ouvrier vers la construction de la grève générale. Mais ça n’en est pas moins intéressant à noter.

JPEG - 79 ko

L’ambiance de la manifestation fût plutôt calme, et les slogans peu présents. Les quelques uns qui fleurissent vont du retrait des taxes à la démission de Macron, en passant par le retour de l’ISF et l’augmentation des revenus (essentiellement des salaires). Quelques Marseillaises retentissent de temps à autre, et quelques drapeaux Bleu-Blanc-Rouge (très minoritaires) surgissent. Mais ceux-ci, bien que problématiques dans la représentation politique qu’ils portent (nationalisme, impérialisme...), ne donnent pas lieu à des expressions politiques fascisantes, sous forme de slogans ou de banderoles. Que mettent les gens derrières ces symboles ? Pas forcément du rouge, mais pas forcément du brun non-plus. Sans doute y voient-ils l’idée d’un peuple contre les élites. Pour notre part, le NPA ne se reconnait pas dans la logique "peuple/élite". Nous pensons que la société est construite en classes sociales, et que la bourgeoisie, représentée par Macron/Philippe, porte aussi le drapeau BBR, et défend l’impérialisme français à travers le monde, en particulier en Afrique. Nous pensons que la classe des exploité.e.s et des opprimé.e.s doit prendre ses affaires en main pour en finir avec la misère et l’exploitation, la pollution, le sexisme, l’homophobie, le racisme, pendant qu’une minorité parasite rassemble des profits toujours plus grands. C’est pourquoi nous défendons aujourd’hui la grève générale, pour mettre le patronat hors d’état de nuire.

L’écologie au programme

L’après-midi une manifestation pour la justice climatique était organisée. Plus d’un millier de personnes étaient présentes. Dont quelques Gilets jaunes. Manifestation avec beaucoup de slogans. Le NPA y a distribué son 4-pages (les 300 exemplaires sont partis en quelques minutes).

Au-delà de la manifestation, qui a rassemblé plus de monde qu’à l’accoutumée, ce qui est intéressant à noter est le climat social global : plus de personnes dans les manifestations, les lycéen.ne.s qui s’y mettent, les volontés de jonctions (en effet, les gilets jaunes ont décidé de rallier la manifestation climat, ce qui casse avec l’idée de gilets jaunes forcément pro-pollueurs).

L’objectif reste bien sûr le développement des luttes, et leurs convergences. Si le mot d’ordre "Macron Démission !" semble celui qui fédère - le NPA ne s’y oppose pas - nous formulons plutôt l’idée que c’est le capitalisme le problème, avant le personnel politique. C’est pourquoi nous mettons en avant des revendications comme l’augmentation des salaires, les bus gratuits, la sortie du nucléaire, la taxation des riches, l’accueil des réfugiés... parce qu’ensemble elles forment une prise de conscience que le monde ne tourne pas rond, et qu’il faut le changer à la racine.

Répression

Notons enfin que la répression fût elle aussi présente. Si à Paris des centaines de personnes ont été interpellées, gazées, frappées, nassées... A Poitiers aussi du gazage a eu lieu, en fin d’après-midi, sur les Gilets Jaunes vers Auchan Sud. Nous rappelons notre solidarité pleine et entière face à la répression policière.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 327560

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ils, Elles sont en lutte  Suivre la vie du site Pour d’autres raisons, mais ils, elles, le sont (en (...)   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 326